Cloque du pêcher – traiter tôt 13 commentaires


 

cloque du pecherLa cloque du pêcher est une maladie qui déforme les feuilles des pêchers et parfois les amandiers. Sur les arbres atteints, les feuilles se déforment et se boursouflent  en prenant des teintes allant du rouge au vert clair. Les feuilles et jeunes rameaux atteints finissent par sécher et mourir. Les arbres vraiment  contaminés par ce champignon (Taphrina deformans) sont très affaiblis et ne donnent presque plus de fruits, et ceux qui restent sont de très mauvaise qualité.  Les arbres atteints durant plusieurs années peuvent finir par en mourir.

Les spores de ce champignons sont capables de survivre cachés dans les infractuositées de l’écorce et surtout entre les écailles des bourgeons. Au printemps, dès que les bourgeons foliaires commencent à gonfler puis à s’ouvrir, le champignon  se réveille et contamine toute les parties vertes de l’arbre.

Pour éviter cette prolifération, il faut absolument traiter avant l’apparition des jeunes feuilles, après il sera trop tard. Seul les traitements préventifs sont efficaces.

L’idéale est de faire un traitement à l’automne, après la chute des feuilles et un juste avant le débourrement (ouverture) des bourgeons, fin février début mars.

Pour ces traitements, je vous conseille des produits à base d’oxyde de cuivre, moins toxique que le bouillie bordelaise et qui ne marque pas trop vos arbres en bleu.

Le premier est le traitement poudre spéciale cloque du pêcher et le second est tout simplement le traitement anti maladies automne hiver.

En fait ceux sont deux produits strictement identiques, avec la même composition mais le second revient beaucoup moins cher au kilos.

C’est très souvent comme ça en magasin, les produits spécifiques sont plus cher. Alors, n’hésitez pas, prenez le second, vous aurez le même effet pour beaucoup moins cher.

N’aillez pas peur pour le qualité de votre jardin, ceux sont des produits utilisables en agriculture biologique, mais traitez avec parcimonie et seulement si nécessaire.

Voici d’autres articles qui devraient aussi vous plaire:

Recherches ayant accédé ici:

  • cloque du pecher
Vous avez aimé cet article? Partagez le sur Twitter, sur Facebook ou par mail en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous ! Merci d'avance.
Inscrivez vous et recevez un cadeau de bienvenue
Inscrivez vous ici pour être informé en priorité, par mail, des dernières actualités du site et recevoir ce guide gratuit en cadeau de bienvenue


A propos de Christian

Consultant Jardin & Espace verts - Maître Composteur - Passionné de plantes et insectes - Pour un jardin naturel et un sol fertil - de formation agronomique J'ai été pépiniéristes durant 25 ans avec 5 ans paysagiste.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “Cloque du pêcher – traiter tôt

  • macmil

    Hello!

    Après l’EPP l’an dernier qui a fonctionné a 60 %: 40 % des feuilles et branches étaient perchées à plus de 5 mètres… donc inatteignables
    le pêcher hors d’age et jamais entretenu, s’est trouvé requinqué: merci de l’astuce!

    Un voisin a élagué quelques branches hautes, et surtout sèches, et m’a recommandé de faire des pulvérisations avec une décoction d’ail

    Auriez-vous déjà tenté?

  • macmil

    Aie!
    c’est le cas de le dire…

    J’ai appliqué une 1ère pulvérisation à 10%
    Autant éviter de faire pire que la cloque…

    Si ce n’est que je ne retrouve plus d’EPP cette année, auriez vous un fournisseur fiable et approvisionné à recommander?

  • DEMOGUE

    – 17/05/2014 – BONJOUR à tous – Pour éviter que le pêcher n’ait la cloque, j’ai pris des coquilles d’œuf (œufs frits et non durs)que j’ai mis dans un sachet percé de plusieurs trous (style petit filet à citrons) et suspendu dans l’arbre dès l’apparition des premières feuilles. Mon pêcher et MAGNIFIQUE sans la moindre trace de cloque.

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,

      Ca fait plusieurs fois que j’entends parler de ça, mais je suis très septique. Je n’arrive pas à trouver une explication plausible et scientifique au phénomène. Je pense que je vais essayer l’an prochain pour en avoir le coeur net.

  • Linares

    Bonjour,
    j’ai plusieurs nectariniers tous les ans détruit par la cloque
    j’ai tout essayé pas de résultat bouillie bordelaise zéro
    je ne veux plus en entendre parler on parle de la prêle je ne connais pas
    c’est à voir quels conseils me donnez vous
    très cordialement
    Linares

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Marie-France,

      La cloque du pêcher est vraiment un fléau très difficile à contrôler. Le secret des traitements efficaces est de traiter très tôt (quel que soit le produit)et en trois fois . Le premier traitement doit se faire avant que les bourgeons ne s’ouvrent et sur toutes les branches, le deuxième doit se faire à la première apparition de pointes(2 à 3 mm) de feuilles et le troisième quand les feuilles font environ 2 cm. Après quand les feuilles sont déjà atteintes, ça ne sert plus à rien, il est trop tard. Personnellement je traite mes pêchers soit avec du bicarbonate de cuisine (2gr par litre d’eau), soit avec de l’EPP (Etrait de Pépins de Pamplemousse) à 8gouttes par litres. Ce n’est pas 100% efficace tous les ans mais ça marche plutôt bien.