La SERD, vous connaissez ? 16 commentaires


La SERD, vous en avez déjà entendu parler ? C’est la Semaine  Européenne de la Réduction des Déchets. En 2012 la SERD affiche SERD 2012 la semaine européenne de la réduction des déchets se déroulera du 17 au 25 novembre.

 

Bien entendu la SERD est une campagne de communication très temporaire sur ce sujet préoccupant des déchets, mais ce n’est pas une raison pour bien trier et recycler vos déchets cette semaine là et ne rien faire tout le reste de l’année.

 

Dans notre société, il faut se rendre à l’évidence, les déchets sont un vrai fléau. Ils nous polluent et surtout nous coûtent très cher et ce sont vos impôts qui financent tout ça.

 

 

Ne souriez pas ! On est tous coupable.

 

la semaine européenne de la réduction des déchets

 

Je sais très bien qu’il y en a parmi vous qui brûlent tout et n’importe quoi dans leur coin de jardin et d’autres qui mettent un peu tout à la poubelle (même sans trier parfois) ou qui emmènent des pleines remorques de déchets à la déchèterie. La SERD (semaine européenne de la réduction des déchets) a été mise en place  pour apprendre et mettre en place de bonnes pratiques en matière de déchets, d’environnement et d’économies.

 

Voilà ! le mot où je voulais en venir est lâché: ECONOMIE.

 

En parlant de la SERD je voulais vous parler d’économie car quand on parle écologie ou environnement, bon nombre de personnes tournent le dos et ne se sentent pas concernées, alors que quand on parle “portefeuille”, tout le monde écoute.

 

Vous devez vous dire: mais quel rapport avec le jardin , où veut-il  en venir ?

 

Le rapport entre la SERD et votre jardin ?

eh bien, le voilà.

 

Votre jardin produit énormément de déchets qu’on appelle souvent déchets verts. Je trouve ce terme complètement erroné. Je dirais plutôt “trésor vert” car ces soi-disant déchets sont de vrais trésors pour votre jardin. Qui dit trésor dit argent. Ca ne vous viendrait pas à l’esprit de jeter un trésor que vous auriez trouvé, non ? Quand vous trouvez dans la rue une pièce de monnaie (si petite soit-elle), vous la ramassez, non ? Eh oui ! ce serait bête qu’elle se gaspille, autant en profiter, avant qu’un autre en profite ; eh bien pour le jardin c’est la même chose. Chaque petit déchet vert est une petite pièce qui vous permettra de faire des économies et vous feriez bien de la garder pour vous, plutôt que de la mettre en déchèterie au profit de sociétés qui vont en faire du compost et vous le revendre (là ce serait une double perte pour vous). Sans compter ce que le déchet vert coûte à la collectivité et donc à vous, via vos impôts locaux !

 

 

Pendant la semaine  européenne de la réduction des déchets (SERD) faites quelques calculs et vous comprendrez que votre jardin recèle des trésors qui pourraient bien vous aider à faire quelques économies sur votre budget jardinage.

 

la semaine européenne de la réduction des déchets

 

Calcul de la valeur des déchets verts.

 

Par exemple, si vous trouvez un billet de 5 euros dans la rue, vous vous dites :”quelle aubaine, 5 euros d’économisé”. Eh bien 5 euros, c’est environ 45 litres de terreau vendu en jardinerie.

Pour obtenir 45 kilos de compost, il faut composter 100 kilos de déchets verts. Une étude faite en région parisienne (sur des foyers vivant en maison individuelle avec jardin), a montré qu’on produit 1.35 kilos de déchets verts par M² et par an. Donc si vous avez un jardin de 500 m², vous produisez 675 kilos de déchets verts, ce qui donne une fois compostés 303 kilos de compost. Sachant que le terreau est vendu au litre et qu’un litre de compost pèse environ 0.35 kilos, avec 303 kilos de compost on obtient donc 865 litres de compost/terreau. De quoi pailler et nourrir de nombreuses plantes, non ?

Un bon terreau en sac vaut environ 0.15 euros le litre, donc pour un jardin de 500m², si vous compostez tous vos déchets verts, vous pouvez économiser 129 euros.

Bien entendu, ces chiffres peuvent varier en fonction de quoi est constitué votre jardin. Les chiffres ci dessus sont calculés pour un jardin de 500 m² avec du gazon + 5 arbres + des massifs d’arbustes et plantes à fleurs.

 

Valeur énergétique des déchets verts.

 

Voici un autre exemple qui vous montrera autrement la valeur de vos déchets verts. Dans ce cas là, je vais calculer une valeur énergétique théorique de vos déchets verts, que je vais ensuite ramener  à une valeur monétaire afin que vous ayez une image de cette valeur.

Je pars sur la même base, un jardin de 500 m² qui produit donc 675 kilos de déchets verts. Sachant que des branchages qui contiennent 60% d’humidité produisent en brûlant une quantité d’énergie équivalant à 1.7 Kwh/kg, on obtient donc 1147.5 kwh au total. Le fioul domestique produit lui 9kwh par litre. Donc en faisant un simple calcul (1147.5/9=127.5) on s’aperçoit que nos 675 kilos de déchets sont équivalents à 127.5 litres de fioul. En prenant en compte que le fioul vaut 1 euros le litre, on arrive finalement à une valeur de 127.5 euros.

 

Vous voyez, on arrive à quasiment la même valeur que le premier exemple. Cette valeur c’est la valeur que produit votre jardin de 500 m² et c’est ça que vous pouvez économiser en utilisant vos déchets verts plutôt qu’en les mettant en déchèterie.

 

Voilà, maintenant la question est :

comment utiliser ces déchets verts ?

 

Je vous en parlerai une prochaine fois, mais il y aura plusieurs prochaines fois car le sujet est vaste et les techniques nombreuses.

 

 

Pour plus de renseignement sur la SERD ( semaine européenne de la réduction des déchets )  cliquez ici.

Voici d’autres articles qui devraient aussi vous plaire:

Vous avez aimé cet article? Partagez le sur Twitter, sur Facebook ou par mail en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous ! Merci d'avance.
Inscrivez vous et recevez un cadeau de bienvenue
Inscrivez vous ici pour être informé en priorité, par mail, des dernières actualités du site et recevoir ce guide gratuit en cadeau de bienvenue


A propos de Christian

Consultant Jardin & Espace verts - Maître Composteur - Passionné de plantes et insectes - Pour un jardin naturel et un sol fertil - de formation agronomique J'ai été pépiniéristes durant 25 ans avec 5 ans paysagiste.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 commentaires sur “La SERD, vous connaissez ?

  • dorigord

    En général, je recycle tous mes déchets verts sur place, mais je ne sais pas quoi faire avec les tailles de plantes épineuses.
    Comment faire avec celles qui contiennent de nombreuses graines dont je n’ai pas envie qu’elles repoussent dans le jardin.
    Merci pour ta réponse

    • Christian Auteur du billet

      Pour les épineuses, soit je les broie, soit je les mets en tas bien tassé et je recouvre de tonte de pelouse ou d’herbes pour que la décomposition se fasse plus rapidement.

      Pour les plantes avec graines, je ne me pose pas trop de question. Je mets tous dans le compost en tas et en fait la majorité des graines sont détruite et finissent par pourrir. Il n’y en a pas tant que ça qui germe après.
      Quand je composte directement en surfaçage (dans mon potager) la oui les graines germent mais ça ne me gène pas. Après soit j’arrache ou je broie pour faire de l’engrais vert. Mon jardin n’ai pas de ces jardins où l’on voit la terre sans une herbe entre les rangs, mais bien au contraire, c’est plutôt un jardin sauvage avec une grande diversité de flore et de faune et pourtant je récolte bien des légumes.

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Gilles,

      Ce petit chiffrage permet de faire voir aux gens de façon plus concret ce qu’ils perdent en jetant leurs déchets verts, ou ce qu’ils peuvent économiser en les recyclant. Il n’ y a pas de mystère quand on parle argent les oreilles se tendent, quand on parle écologie et environnement elles se ferment.

      merci pour la diffusion de l’article.

  • Maite

    Bonjour,je e suis préparée un potager 4sur4 pour le prochain printemps j’ai juste retournée la terre,mais pour faire du compost,je fait comment ,si vous pouvez m’aider ,je vous remercie d’avance.bonne journée.

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Maite,

      C’est quoi un jardin 4sur4 ? un jardin tout terrain 🙂 ou un jardin de 4 mètres sur 4 ?

      Déjà première chose je ne préconise pas de retourner la terre, ça bouleverse les couches biologiques. Si on peut éviter c’est mieux.
      Pour le compost, ça dépend de ce que vous voulez faire. Compost sur place façon mulch (paillage) ou compost dans un bac ou en tas ?
      le compost mulch étant le plus profitable au potager.

  • Maite

    Bonjour Christian,
    C’est un potager de 4 mètres sur4 que j’ai préparée c’est pour cela que j’ai retournée la terre, c’est pour planter des légumes au prochain printemps.Au niveau du compost je n’ai aucune notion je suis encore un peu novice dans ce domaine.Pour le compost mulch je ne sais pas comment faire ,et pour le compost dans un bac je pourrais maitre quoi,j’ai beaucoup de déchets vert,en autre des déchets de légumes,des feuilles mortes Merci d’avance.

    • Christian Auteur du billet

      Dans un compost vous devez mettre en gros 2/3 de déchets verts (herbes, tontes, déchets de légumes ou fleurs, feuillage vert…) et 1/3 de déchets secs ( paille, sciure, feuilles mortes et herbes sèches..) Mélangez bien le tout au moins une fois par mois de manière à ce que ce soit homogène et très aéré. Il ne faut pas que ce soit trop mouillé ni trop sec, juste humide.
      Pour le compostage en surface, il vous suffit de jeter sur le sol tout vos déchets compostable. Si l’esthétique vous gène, vous pouvez recouvrir le tout avec un paillage. Cette technique est utilisable pour le potager mais pas trop pour un jardin d’ornement (sauf si on exclue les déchets de cuisine).

      Si vous avez une hésitation, je reste à votre disposition pour vous aider.

  • Pierre

    Mon jardin est clôture par des aies de cyprès que je dois tailler au moins annuellement.Ces arbres font partie des résineux et les tailles récoltées s’avèrent particulièrement inflammables. Peut-on les utiliser comme engrais vert et ,si oui, dans quel cas. Cette question vaut, d’ailleurs, pour les épines de pin qui semblent même rendre infertiles les sols. Mille mercis pour les conseils.
    Pierre

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,

      Pour les utiliser comme engrais dans tous vos massifs, il faut d’abord les composter avec pour moitié de broyage de feuillus. Sinon vous pouvez juste les broyer et vous en servir comme paillage contre l’herbe au pied de vos haies et ça nourrira le sol petit à petit.

      • Pierre

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse, j’avoue pourtant rester très prudent à l’égard de ces déchets. En effet, je me suis livré à une expérience pour tester l’inflammabilité de ceux ci, même une fois broyés: sur un petit feu démarré à partir de quelques débris de cagette, je l’ai recouvert d’un gros tas de ces déchets et cela sous une pluie abondante. Ce tas s’est mis à fumer et n’a plus cesser jusqu’à complète calcination. Pour ceux qui , comme moi, habitent une région où les incendies d’été provoqués par le moindre mégot sont ravageurs, je m’interroge encore. S’il existe une autre solution plus rassurante, je suis preneur. En tout état de cause, merci pour votre bienveillance. Pierre