Semis des noyaux – Stratification.


 

stratification-en-pot

stratification de noyaux

Durant la belle saison passée, vous avez sûrement mangé de bons fruits. Vous vous êtes peut être dit que ce serait bien de pouvoir cultiver les mêmes. Eh bien si vous avez gardé les noyaux , ce sera peut-être possible en faisant un semis des noyaux, avec stratification. C’est très simple, vous allez voir.

 

Bien entendu les fruits ne se reproduisent pas tous fidèlement par le semis. Certains semis donnent même des fruits carrément différents. De nombreuses variétés de fruits sont greffées, et donc le semis donnera quelque chose de différent, mais il y a des variétés de fruits qui vous donneront tout de même quelque chose de très similaire. C’est le cas pour bon nombre de prunes ( comme les Quetsches, les Mirabelles, les Reines Claude) ou les pêches de vigne, les griottes, les amandes, certains abricots, etc. Il arrive parfois que l’on obtienne des fruits meilleurs que le fruit d’origine.

 

Ces semis ne doivent pas être faits n’importe où et n’importe quand. Il y a une méthode à suivre,

c’est la stratification.

 

Mais regardez plutôt la vidéo, vous allez voir, c’est plus simple qu’il n’y paraît.

 

 

 

Vous voyez c’est très facile et à la portée de tous, il faut juste laisser faire les rigueurs de l’hiver pour lever la dormance des graines et avoir un peu de patience.

 

Si vous voulez en savoir plus sur la dormance des graines et la fonction de la stratification, vous pouvez aller lire cet article sur le pourquoi de la stratification

 

Si vos semis ne vous donnent pas les fruits escomptés, vous pourrez toujours les surgreffer. Vos semis n’auront pas été inutiles, ils vous serviront de porte-greffes.

J'ai besoin de votre aide pour un nouveau projet. Fertilité du sol.
Je me lance dans un nouveau projet, avec l’idée d’analyser la fertilité des sols d’une autre manière, de façon plus rapide et moins coûteuse. Si vous avez un jardin, ça devrait normalement vous intéresser.

A propos de Christian

Consultant Jardin & Espace vert -Fertilité du sol - Maître Composteur - Passionné de plantes et insectes - Pour un jardin naturel et un sol fertile - de formation agronomique Après avoir été pépiniéristes durant 25 ans (dont 5 ans paysagiste) je peux maintenant vous aider à avoir un beau jardin sur un sol fertile à souhait.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

18 commentaires sur “Semis des noyaux – Stratification.

  • FARIDA

    je ne sais pas dans quelle rubrique posez ma question/
    Dans mon jardin potager j’ai protégé des plants avec des feuilles mortes. J’aurai voulu mettre un voile d’hivernage sur certains d’entre eux ( ex romanin, verveine, agapanthe)) mais le gel et depuis deux jours la neige m’ont pris de vitesse.
    Est-il trop tard ? les feuilles suffisent elles ,

    • Christian Auteur de l’article

      La neige n’est pas un problème. Vous pouvez continuer à pailler vos plantes malgré celle-ci. La verveine et les agapanthes sont sensible au froid, je vous conseille de bien bien les protéger ( paillage épais + voile hivernage).

  • bouss mohamed

    merci pour vos precieux conseils et j’aimerais bien m’informer pas a pas sur le semi des noyoux de cerises et en faire avec des arbres cultivables en pots et merci d’avance

  • Guy

    Bonjour,

    L’année dernière j’ai fait exactement comme sur la vidéo, et aucun des noyaux na germé…
    j’ai essayé avec 2 variétés de prunes différente… rien rien et rien…
    du coup j’ai rien touché je vais les laisser pour le 2 eme hiver, croyez vous qu’il va enfin se passé quelque chose ?

    Cordialement,

    • Christian Auteur de l’article

      Ca peut arriver. Peut être mangés par des rongeurs ou mauvaise graines. Est ce que vos pots étaient bien à la pluie et au gel ?
      Sortez un noyau et vérifiez (en le cassant) que l’amande est encore bonne. Si oui re-tentez encore une année.

      Mes noyaux de cornus mas ne sont également pas sortis.

  • DELAUNAY

    Bonjour,

    A la fin de votre vidéo, vous dites que certains plants (selon la variété) seront à greffer ou pas.. (je souhaite planter des noyaux de mirabelles)
    Comment savoir s’il faut greffer et comment procède t-on?
    merci

    • Christian Auteur de l’article

      Il n’y a pas d’autre solution que d’attendre les premiers fruits pour voir si ils sont bons.
      Je vous rassure, en général, les semis de mirabelle donne presque toujours des fruits très acceptables.
      Pour un cours de greffage, c’est trop long à expliquer ici.

  • Alain LACAZE

    Bonjour,
    Je ne sais pas si le vieux mirabellier de mes parents est greffé ou pas (ils ne peuvent me l’affirmer)… mais ça changerait quoi ? Pourquoi d’après l’article « le semis donnera quelque chose de différent » si la variété a été greffée ? Je ne comprend pas le rapport, puisque c’est de toute façon la variété (mirabelle) qui m’offre les noyaux à semer et non le porte-greffe éventuel.. Sauf bien sûr que j’aurai des racines de mirabellier peut-être moins adaptées, mais à part ça je ne vois pas le problème… Y a t-il quelque chose à savoir qui m’échappe ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.
    Alain

    • Christian Auteur de l’article

      Les variétés que l’on greffe ne sont pas stable génétiquement. Les semis donnent des variantes, parfois infimes, parfois importantes, mais bien réelles. Si l’on ne greffe pas petits à petits les semis évoluent vers d’autres choses. De plus votre prunier est pollinisé chaque année avec du pollen que vous ne sauvez pas d’où il vient. Les abeilles apportent du pollen de prunier très différents, elles ne font pas le trient. Les noyaux que vous récupérez de votre arbres sont donc le résultats de croisements entre votre mirabellier et d’autres pruniers du voisinage. Donc ce ne sont pas des mirabelles à 100% .

  • aline

    Bonjour,
    j’ai planté des noyaux d’abricots, j’ai de jeunes pousses pensez-vous que cela
    donnera des fruits dans un avenir proche et seront-ils bons….

    Bien à vous

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour,
      il va falloir au moins 5 ans avant d’avoir le moindre fruit, et seulement si les conditions sont bonnes pour lui, sinon ça peut être plus long.
      Pour ce qui est de la qualité des fruits, ça peut être très variable en fonction de la génétique du croisement. Ca peut être très bon comme mauvais, petits ou gros. Les semis de fruitiers, la plupart du temps c’est un peut la loterie et c’est bien pour cela que l’on greffe, pour éviter d’attendre des années et s’apercevoir qu’on à perdu tout ce temps pour un résultat parfois très médiocre. Avec la greffe, le temps d’attente est quasi le même, mais on est sûr du résultat.
      Je ne veux pas vous décourager, j’ai moi même un abricotier qui est venu de semis et les abricots sont très bon, mais un peu petits.