Pyrale du buis, il faut réagir vite. 240 commentaires


pyrale du buisLa pyrale du buis est bien partie pour ravager tous les buis d’Europe. Ce papillon nocturne du nom de Cydalina perspectalis, paraît très bien adapté à nos climats et prolifère sans prédateur connu à ce jour. Son régime alimentaire est le buis mais dans son pays d’origine on l’a déjà vu attaquer certaines espèces de fusains et de houx donc soyez très vigilant.

C’est un papillon originaire d’Asie Orientale ( Chine, Japon, Corée)

Le vrai nom de la pyrale du buis est Cydalina perspectalis ou Diaphania perspectalis.

D’où vient la pyrale du buis

En Europe, son apparition est déclarée en Allemagne en 2007, mais vu la taille de la colonie, il est fort probable que l’insecte soit arrivé en fait en 2005. Donc en 2007 la pyrale du buis est bien installée en Allemagne dans la région limitrophe avec la Suisse et la France. En 2008 la pyrale du buis est déjà arrivée en France dans le Haut-Rhin. En 2014, déjà 51 départements Français sont atteints.

carte pyrale du buis 2015

La suisse, l’Angleterre, les Pays-Bas et l’Autriche sont également touchés. La pyrale du buis est vraiment un papillon colonisateur et à prolifération rapide. Ce papillon de la famille des Crambidae a trouvé chez nous un territoire parfait pour son expansion, les températures lui conviennent très bien sur la majorité du territoire, la nourriture ( buis) y est abondante et aucun prédateur en vue pour l’instant, quoi demander de plus.

Comment reconnaître la pyrale du buis ?

jeune pyrale du buis

jeune pyrale du buis

papillon pyrale du buisLa chenille mange le buis et y fait des fils de soie. Elle ressemble beaucoup à la piéride du choux. L’adulte se présente sous forme d’un papillon nocturne de forme triangulaire, couleur blanc argenté bordé de noir, d’environ 30 à 40 mm d’envergure. On peut parfois en trouver de tout brun. Il tient ses ailes à plat quand il est au repos et les redresse lorsqu’il est en activité ou dérangé.

La grande majorité des espèces de papillons nocturnes que nous avons chez nous ne se nourrissent pas à l’état adulte pour la bonne raison qu’ils n’ont pas de trompe , ou juste une trompe atrophiée. Ce détail est très important, cela veut dire qu’ils ont une durée de vie limitée et donc un temps de ponte très limité également.

Pour la pyrale du buis il en va autrement. C’est un papillon nocturne butineur, il se nourrit même à l’état adulte et donc il dispose de beaucoup plus de temps pour pondre et faire de nombreuses pontes d’où une prolifération exubérante.

Cycle de vie de la pyrale du buis.

 

Les femelles pondent entre 200 et 300 œufs par ponte. Ceux ci sont de forme très aplatie, translucides, collés au revers des feuilles de buis et éclosent au bout de 48H. Les chenilles vont muer 4 fois durant leur vie afin de grossir. A chaque stade elles deviennent plus voraces et ont besoin de beaucoup plus de nourriture. Vous pouvez facilement reconnaître une chenille qui vient de muer (changer de stade) car elle a une grosse tête part rapport à son corps.

chenille pyrale du buis stade 1Au 1er stade, la chenille de pyrale du buis mesure 3 mm et est à peine visible. Elle se contente alors de ronger la cuticule du dessous des feuilles de buis tout en restant bien camouflée. Le début des attaques se fait souvent à l’intérieur du feuillage du buis, ce qui la rend très difficilement décelable. Après la première mue, au deuxième stade, les chenilles rongent le dessus et le dessous des feuilles plus coriace. C’est à ce stade-là que l’on commence à voir plein de fils dans les buis. Ce sont des fils de soie que les chenilles tissent pour se protéger et circuler entre les branches. Les chenilles sont capables d’avancer ou de reculer très rapidement à la moindre alerte. C’est également à ce moment-là que les buis commencent a avoir un aspect de « grillé ». Les feuilles étant rongées des deux côtés, elles sèchent.

 

buis grillé - pyrale

buis aspect « grillé » par la pyrale

pyrale du buis

pyrale du buis chenille

chenille stade 3

Au troisième stade, les mandibules ont bien grossit et les chenilles sont capables de dévorer les feuilles entières en les attaquant par le côté. Les buis commencent alors réellement à se déplumer et ne peuvent plus faire de photosynthèse. Les plantes s’affaiblissent. Au quatrième stade, le plus destructeur, les chenilles de pyrale du buis mangent tout ce qu’il y a de vert sur le buis, même les jeunes tiges et quand il n’y a plus de vert, elles s’attaquent à l’écorce laissant par là même une entrée facile pour les maladies et champignons qui finiront de détruire la plante.

Au bout de 1 mois de vie, les chenilles atteignent leur taille maximale de 4 cm. Elle vont alors commencer par s’immobiliser un temps, puis se métamorphoser en chrysalide au sein des feuilles et brindilles restantes. Les chrysalides récentes sont vertes puis virent au brun marbré avec l’âge. Trois semaines plus tard, les papillons éclosent et le cycle redémarre immédiatement.

cocon pyrale du buis

cocon pyrale du buis

cocon pyrale du buis

cocon pyrale du buis dans sa logette de feuille et soir

La pyrale du buis peut se reproduire quasiment toute l’année tant que la température le lui permet. Son activité ne cesse que par temps vraiment froid. Le cycle d’œufs à œufs est de 2 mois. La pyrale du buis a un cycle non stop tout l’année avec tout de même un gros ralentissement de novembre à mars.

Ne croyez pas que ce gentil papillon va disparaître avec l’hiver, ce serait trop simple.

Avec l’arrivée des froids de l’hiver, le rythme se calme. Une bonne partie des chenilles du stade 3 et 4 vont mourir. Les plus jeunes chenilles vont se tisser un joli cocon pour passer l’hiver et reprendre en mars-avril alors que les chrysalides vont attendre tranquillement le mois de mars pour éclore.

pyrale du buis hibernation

la chenille se fait un abri contre le froid

Comme vous pouvez le constater, ce ravageur est très inquiétant pour nos jardins à la française, nos topiaires, nos haies et pour nos montagnes et garrigues peuplées de buis. Il faut réagir vite. Tous le monde doit s’y mettre, particuliers et collectivités.

Dans l’article suivant je vous expliquerai comment surveiller et vous débarrasser de cet envahisseur qu’est la pyrale du buis.

Et chez vous ? avez vous été touché par la pyrale du buis ?  quelles conséquences ?

Voici d’autres articles qui devraient aussi vous plaire:

Recherches ayant accédé ici:

  • pyrale du buis
  • pyrale du buis cycle de reproduction
  • pyrale du buis cycle
  • buis arbustes
  • temps entre les papillons pirale et les chenilles
Vous avez aimé cet article? Partagez le sur Twitter, sur Facebook ou par mail en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous ! Merci d'avance.
Inscrivez vous et recevez un cadeau de bienvenue
Inscrivez vous ici pour être informé en priorité, par mail, des dernières actualités du site et recevoir ce guide gratuit en cadeau de bienvenue


A propos de Christian

Expert Conseil Jardin & Espace vert -Fertilité du sol - Maître Composteur - Passionné de plantes et insectes - Pour un jardin naturel et un sol fertile - de formation agronomique Après avoir été pépiniéristes durant 25 ans (dont 5 ans paysagiste) je peux maintenant vous aider à avoir un beau jardin sur un sol fertile à souhait.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

240 commentaires sur “Pyrale du buis, il faut réagir vite.

  • taruhan

    Je suis heureux de lire vos écrits, je présenté était un étudiant de l’anglais et avait déménagé à la France. Je veux entreprises dans la plantation et mes études à la faculté de l’agriculture. Puis-je vous rencontrer pour apprendre?

  • tony

    bonjour ,je viens vous demander conseille sur un problème que je viens de me en apercevoir sur mes tomates ,j’ai trouvé des chenilles a l’ente-rieur du fruit , c’est coi ? et comment les traites ? merci de me éclairer sur le problème et le résoudre

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour,
      sans photo c’est difficile de faire un diagnostique fiable, mais il y a de forte change que ce soit la noctuelle de la tomate. Vous pouvez résoudre le problème en pulvérisant du bacillus thuringiensis, en fin de journée car la noctuelle est active la nuit.

      • Christian Auteur de l’article

        je rajoute une précision pour l’identification: si la chenille fait plus de 1 cm et verte vif c’est bien une noctuelle par contre si elle fait moins d’1 cm et qu’elle est plutôt crème-rosé c’est une mineuse de la tomate (Tuta absoluta).

  • Eric

    J’ai juste un petit plan de buis dans mon petit jardin, il a été complètement mangé l’année dernière (plus une tige ni feuille verte !) car quand je me suis aperçu des chenilles elles avaient presque tout mangé !

    J’ai tout coupé ou presque et cette année j’ai le plaisir de le voir repousser. Je serais plus vigilant cette année (du moins je l’espère)

  • wolfysand

    Un grand merci pour cez bons conseils, photos à l appui, comme toujours sur ce site.
    J ai 2 petits buis, dès demain matin, je vais inspecter tout ça.
    Corsialement
    Sandrine, eure et loir

  • Philippe

    Bonjour,
    mes buis étaient attaqués violemment par la pyrale du buis, je m’en suis aperçu il y a plus d’un an mais ai fait des recherches et constaté en juin/juillet qu’il s’agissait de la pyrale.
    J’ai acheté un traitement de pulvérisation à base d’une bactérie le BTK , j’en ai pulvérisé début juillet, puis ensuite 2 fois surtout après les pluies (plutôt rares cette année), mes buis sont repartis c’en est même incroyable. Ceux complètement attaqués ont du mal mais des pousses vertes apparaissent quand même, c’est encourageant pour l’année prochaine
    J’ai aussi mis un piège à base de phéromones femelles, en juillet je récupérais entre 5 et 20 papillons morts par semaine, maintenant j’en ai 2 morts après 3 semaines, la population diminue mais ne semble pas encore totalement éradiquée. C’est en bonne voie.
    Philippe ( Hérault)

    • Christian Auteur de l’article

      Il ne faut pas traiter au BTK au hasard, ça ne sert à rien. Il faut faire un traitement seulement et seulement si vous voyez des chenilles…
      Par ici les pièges à phéromones attrapent beaucoup plus de papillon que ça, finalement vous êtes plus chanceux 😉

      • JAY Véronique

        Bonjour,
        Savez-vous si le peu de nectar que les abeilles recupèrent, après le passage des papillons sur les fleurs, ne serait pas toxique pour elles ?

        Vu les fortes pertes d’abeilles que nous avons subit à l’automne dernier, je me posais la question.
        Cette année c’est une invasion plus que massive… dans l’Ain (Valromey). Nous en tuons plusieurs milliers par jour… et sommes à bout de nerfs !

        Cdlt

        • mijadoux

          Chez nous aussi dans le Revermont, c’est une catastrophe ces nuages de papillons qui se posent partout sur les fleurs, sur les feuilles des arbres, sur les vêtements, sur le linge que je viens d’étendre. Ce n’est pas quelques uns c’est une couverture de papillons sur le linge, j’ai du tout relavé et étendre à l’intérieur…. Vraiment nous sommes à bout de nerfs …. Avec la pluie et la température plus fraiche, j’ai eu la surprise de réentendre les oiseaux ce matin. Nous avions planté des tournesols pour leur nourriture et les papillons recouvraient entièrement la grosse fleur et les graines, donc les oiseaux se cachaient. Je suis ravie de les entendre à nouveau, ils cherchent dans le sol, dans l’herbe, j’ai lu que la mésange était friande des papillons alors un petit espoir qu’il y ait moins. En tout cas, nous avons coupé tous nos buis et les avons fait bruler…. Terrible cette invasion, quel virus ou microbe nous apporte-t-il ???? Personne ne sait ??? Personne n’en parle ?????? Pour ma part, cela en est fini de trouver ce papillon tellement « joli », il détruit tout car il « bouffe » tout ce qu’il trouve….

    • torrella carl

      Bonjour j’ai , comme vous , été agressé par ces bestioles et comme je ne connaissais pas leur voracité , je n’ai pas réagi , pensant que mes buis centenaires étaient assez vigoureux pour ne pas être victimes… grosse erreur en 10 jours , les branches n’avaient plus une seule feuille et la haie couverte de fils collants auxquels se laissaient glisser des centaines de chenilles..j’ai réagi en vaporisant du traitement de choc et a ce jour les bestioles ont disparu et à ma grande joie, de petites pousses vertes font leur apparition sur les branches , preuve que les arbres ne sont pas morts. Par contre , dès le mois de Mars prochain je vais traiter vite et fort chaque semaine…

  • yvon

    Bonjour Christian,
    J’ai bien aimé ton article sur la pyrale du buis. Habitant le nord, je ne me sens pas concerné.
    Par contre, j’ai un problème très pénible : mon potager est envahi depuis 2 ans par des galinsogas. C’est une plante peste qui se moque de ce que je puis faire pour l’éradiquer. Il en pousse partout où la terre est nue, entre les légumes, les fleurs… Seul l’herbe ne la laisse pas pousser.
    Christian, aurait tu un conseil à me donner pour en venir à bout?
    D’avance merci pour ta réponse.
    Amicalement.
    Yvon.

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour Yvon,

      J’aime beaucoup ce genre de question car la réponse est dedans.
      Regardes: »Il en pousse partout où la terre est nue,Seul l’herbe ne la laisse pas pousser. »
      Eh voilà ! il suffit donc de mettre un bon paillage entre tes rangs de légumes et des engrais vert en couverture là où tu n’as rien planté.

  • Marc

    Cette année on n’a pas eu de pb avec la pyrale du buis malgré les fortes chaleurs en région parisienne comme ailleurs.

    Mais l’année dernière il y en avait des centaines et des centaines sur les buis. J’ai traité immédiatement car il y avait urgence.
    Chez d’autres personnes qui n’ont pas réagies à temps en 2 jours leurs buis étaient morts (c’était des petit buis donc vite bouffés).

    Merci bien pour l’article !
    Marc

  • Odile

    bonjour Christian,
    je viens de lire votre article sur la pyrale du buis mais je ne trouve pas celui parlant de la combattre comme vous le dites à la fin de cet article.
    merci de m’indiquer où il se trouve

  • THOMAS Larry

    Bonjour,
    Je rentre des vacances et trouve des grosses attaques sur mes buis. J’ai plusieurs arbustes où il ne reste plus de feuilles. Après nettoyage est-ce utile de les traiter avec BT étant donné qu’il n’y a plus de feuilles et je ne vois pas de chenille?

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour Thomas,
      Il est totalement inutile de traiter au Bt si vous ne voyez aucune chenille. Le Bt doit être ingéré par les chenilles pour être efficace et de plus le bacillus thuringiensis est naturellement détruit par le soleil au bout de quelques jours. Attendez la repousse des buis, guettez les chenilles dès leur apparition et traitez là, puis 8 jours après.

  • Frédo

    Une belle saleté cette pyrale. Je suis en Haute Garonne, tous les buis de mon jardin sont touchés.
    Je suis assez inquiète pour un de mes buis, centenaire, immense. Et là, je ne vois pas bien comment traiter, vu l’importance de l’arbre….

  • Thorfin

    Dans la Drôme où je me trouve, la pyrale fait des ravages. Nous avons deux haies de buis et les bois aux alentours comportent beaucoup de buis. Difficile de lutter à armes égales.
    Nous traitons les buis environ une fois par mois mais ils ont quand même été ravagés.
    Je suis en train de les réduire d’un tiers environ car je me suis aperçu que de nouvelles pousses partaient de l’intérieur.
    En plus du traitement, je place des bassines remplies d’eau avec une goutte de produit vaisselle. Les papillons viennent y boire et meurent noyés.
    J’en ramasse des centaines (et le mot n’est pas usurpé) chaque matin.
    Apparemment, on commence à leur découvrir certains prédateurs. Qu’en est-il ? Qu’avez-vous remarqué ?

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour voisin,

      Nous sommes du même département, un des plus beau et varié de France.
      Pour le traitement au Bt, rien ne sert de traiter tout les mois, il faut traiter seulement et seulement si on voit des chenilles. le produit n’est efficace que quelques jours et il faut que les chenilles l’ingèrent.
      Donc traitez quand vous voyez des chenilles et surtout refaite un 2eme traitement 8 jours après pour les œufs qui ont éclos entre temps.
      très bonne idée la bassine d’eau savonneuse, je connais et ça marche très bien. On peut aussi la mettre sous une lampe le soir, ça prend encore plus de papillons.
      Pour ce qui est des prédateurs, il en a été repéré deux. Le premier est le frelon asiatique. Il va chercher les chenilles dans leurs toiles dans le buis, car il l’a connait bien, il sont de la même région d’origine. Et les seconds sont des passereaux de fin d’hiver (moineaux et chardonneret) qui vont extirper les chenilles dans les buis dépouillés. Ce fait m’a été rapporté par des personnes de ma commune et j’ai vu des photos de ça.

  • chevalier

    Nous sommes a la fin du mois de mars sur la fleche (sarthe) , et apres un mois de janvier froid et un mois de fevrier plutot clément ; je profitais aujourd hui de faire un tour de jardin et je me suis apercu que mes buis sempervirens suffriticosa et rotundifolia qui n ‘avait pas été touchés l’année dernière ,le sont cette années.
    J’ai recolté une dizaines de chenilles plus ou moins grosses avec défoliation des plantes. Je vais continuer de surveiller la récolte des chenilles en esperant de ne pas avoir à traiter

    • Christian Auteur de l’article

      je vous conseille vivement d’acheter du BT et de pulvériser vos buis avec. n’aillez pas de crainte c’est un produit très sélectif et naturel. je vous rappelle: 2 traitement à 8 jours d’intervalles.

        • Christian Auteur de l’article

          Le bacillus thuringiensis est une bactérie naturellement présente dans le sol, c’est tout à fait naturel. Si vous traitez vos buis avec le bacillus thuringiensis vous ne tuerez que les chenilles de la pyrale du buis, il n’y a pas de risque. C’est un traitement tout à fait bio.

  • de Paix de Coeur

    Est il encore utile de traiter les buis quand ils ont été déjà entièrement mangés ? Mon fils vient d’acheter une maison dont le jardin est garni de très beaux et grands buis mais ils sont tous entièrement abimés, les tiges semblent encore bonnes … j’ai traité dans mon jardin des buis attaqués au tout début et le résultat a été très probant, dans le cas présent je me pose la question ?

  • Vil

    Nous sommes en 2017. ..et la pyrale est plus que présente ! !! Tout traitement ne sert plus à rien ! Cette chenille est plus coriace que jamais et détruit absolument tout !

  • Carmi

    Bonjour
    Comme beaucoup d’autres. Mon magnifique buis boule de 25 ans s’est fait littéralement dévorer au début du printemps… Il reste quelques feuilles au pied mais pas de bourgeons… A-t-il il une chance de repartir? Faut-il le tailler pour l’aider ou peut être n’est ce pas la bonne période? Merci d’avance pour vos réponses. Cordialement.

    • Christian Auteur de l’article

      Oui bien sur qu’il peut repartir. Lavez bien les branchage avec un jet d’eau puissant pour faire tomber les feuilles sèches qui contiennent cocon et œufs de pyrale du buis. Ramassez et détruisez tout ce qui est tombé. Et enfin donner du compost bien mur ou de l’engrais organique à vos buis, en arrosant bien, pour les faire repartir. Surveillez bien l’apparition de nouvelles chenilles car elles reviendrons dès qu’elles sentiront les feuilles fraiches.

  • Sébastien

    Printemps 2017. Sur les hauteurs de Chambéry, en Savoie, la totalité des buis, extrêmement fournis dans cette région, est complètement brûlée, « grillée », comme vous dites. On assiste à la disparition d’une espèce végétale.

      • Ariel

        Bonjour
        Je viens de découvrir que toutes mes haies de buis sont attaquées. J’ai acheté un produit qui s’appelle Natria Pyrale du buis. Je ne m’en suis pas encore servie. Est-ce un bon produit : il est indiqué « pyrètre » et huile de colza.Que me conseillez-vous ? Merci d’avance

        • Christian Auteur de l’article

          Bonjour Ariel,

          C’est bien dommage de trouver de tel produit mélangé. Dans ce cas là, votre produit est sensé tuer à tout les stade de la pyrale du buis. Le bacillus pour les chenilles, l’huile de colza pour les oeufs et la pyréthrine pour les papillons. Le bacillus c’est logique et c’est la base obligatoire. L’huile de colza c’est bien pour tuer les œufs à conditions bien évidement de bien mouiller partout toutes les feuilles dessus et dessous. Par contre là où je mets un bémol, c’est pour la pyréthrine. C’est sensé tuer les papillon par contact, mais bien souvent les papillons ne sont pas sur les buis mais sur d’autres plantes en train de butiner. de plus la pyréthrine a un effet très court car elle se dégrade très vite à la lumière. Je pense donc que ça aura très peu d’efficacité sur les adultes de la pyrale du buis. Autre chose de négatif, la pyréthrine n’est pas du tout sélective, elle tue TOUT les insectes sans exception (gare aux abeilles) et c’est un produits très nocifs pour les animaux à sans froid (ex: lézards) et les organismes vivants dans l’eau (poissons, larves, microfaunes).
          Pour ma part, je le ramènerai au magasin pour le remplacer par un produit qui ne contient que du Bacillus thuringiensis qui ne tue que les chenilles.

  • sabine

    Bonjour,

    En haute-garonne en discutant avec une cliente elle m’a donné un « truc » qui a l »air de fonctionner remarquablement
    Elle a une cheminée et dispersait toujours les cendres au pied de deux buis : ceux là sont restés bien verts, les autres sont morts, elle a donc décidé de disperser la cendre sur les plants « morts » et miracle : ils reprennent ! et n’ont plus l’air d’être attaqués à nouveau.

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour Sabine,

      Observation très intéressante, si ça protège réellement les buis de la pyrale. Je vais faire des essais.
      Le fait que ça aide les buis a redémarrer est normal car la cendre apporte pas mal de minéraux.
      merci.

      • sabine

        Bonjour Christian,

        je suis passée à nouveau chez ma cliente : elle disperse la cendre sur les plantes, après 2 mois : pas de ré-infestation pour le moment.
        Bon test 🙂

        • Christian Auteur de l’article

          Bonjour Sabine,

          Oui toutes les poudres minérales fines ( cendres, diatomées, argiles) dissuadent les papillons de pondres donc moins d’attaques en perspectives. Par contre ça blanchie pas mal le feuillage des buis, d’où un problème d’esthétique et également de perte de photosynthèse. Mes c’est mieux que de perdre les buis.

    • sebastien

      Merci beaucoup pour ce témoignage et astuce.
      Cette méthode devrait être envisagée a grande échelle !!
      Je reviens d’une balade en forêt, cette invasion est UN CAUCHEMAR. Certains chemins sont impraticables car il y pends des rideaux de chenilles, des centaines de mètres de haies et de bosquets naturels sont ou morts ou en voie de le devenir.
      J’ai entendu parler de cette espèce il y a quelques semaines, par mon frere, mais après l’avoir vécue j’en reste choqué.. les forêts de l’est tarnais changent de visage.

        • Marcelon

          J’habite l’Aveyron et la pyrale du buis progresse à vitesse grand V. Le Larzac est couvert du buis; c’est à peu près le seul arbuste qui y pousse avec le genévrier. Il y a des buissières de 300 ans qui ont été planté pour protéger les brebis du froid et de la neige qui vont disparaître J’ai bien peur qu’une fois séchés, ces buis risquent de prendre facilement feu car il fait très chaud l’été. Nous risquons de voir notre beau Larzac se transformer en désert.
          Quels sont les dégâts en Asie?
          C’est un insecte très malin et nous devons lutter contre à tout prix. Déjà les médias devraient mieux nous informer. Le prix des pièges phéromones est très élevé.

          • Christian Auteur de l’article

            Les pièges à phéromones sont juste fait pour voir les premières arrivées de papillons mais n’ont aucun effet sur la réduction des populations de pyrale du buis.

          • JAY Véronique

            Réponse à Christian : je ne suis pas d’accord, nous avons nos deux pièges plein à rabord tous les jours, ce sont donc des milliers de papillons tués, c’est déjà ça !!!

          • Christian Auteur de l’article

            N’exagérons rien ! un piège du commerce capture au mieux quelques centaines de papillons. Par contre les pièges bricolés avec bassine d’eau savonneuse et lumières au dessus peuvent attraper quelques milliers de papillons en fonction de la taille de la bassine. Mais c’est peut être ça que vous avez installé chez vous ?
            Il n’en est pas moins que l’on capture qu’un très faible pourcentage de papillons.

  • Marchand

    Bonjour!
    J’habite dans le Maine et Loire (Saumur) et je viens de découvrir ces horribles bestioles qui pendent de mon vieux buis(au moins 40 ans) !
    Il fait environ 5 mètres de haut pour 3 ou 4 mètres de large; les feuilles sont mortes sur plus de 2 mètres et il y a de nombreuses « toiles » sur le bout des branches; seule la partie supérieure est encore verte mais je dois agir vite! Vais-je trouver ce BTK dans une jardinerie ? et comment réussir à bien traiter tout? Je n’ose pas couper toutes ces branches atteintes parce qu’il aura l’air « déplumé » mais c’est peut-être nécessaire à sa survie! dois-je traiter aussi la partie intacte?
    Merci de vos conseils!

  • Scalbert Marie-Noëlle

    J’ai traité mes buis déjà fort mal en point mais pas morts. Quelle doit être la fréquence des traitements ? Tous les mois ? Toutes les six semaines ? Je n’ai trouvé nulle part la réponse à cette question.
    Merci d’avance .

    • Christian Auteur de l’article

      La fréquence est dépendante de la présence des chenilles. On ne traite que quand il y a des chenilles, sinon ça ne sert strictement à rien. Vous traitez dès que vous voyez des chenilles sur vos plantes et une autre fois 8 jours après pour tuer les éclosions de la semaine. Attention, au début les chenilles sont toutes petites (3-4 mm). Si vous suivez bien se protocole,en générale 3 à 4 traitement par an suffissent à protéger vos buis.

  • Marchand

    Bonjour et merci de votre réponse précédente;
    J’ai bien trouvé du BTK en jardinerie et même en grande surface (pas la même marque,ni le même emballage mais exactement la même quantité,30gr , le même discours et même usine de fabrication …5€ moins cher en GS…)!Problème, je n’ai pas pu traiter la semaine dernière quand j’ai vu les chenilles-j’en ai écrasé une demi-douzaine- car il beaucoup plu et il fallait au moins 3 jours sans pluie; maintenant qu’il fait beau et que j’ai tout ce qu’il faut, plus de chenilles! je suppose qu’elles sont « en cocons »et si j’ai bien compris, le BTK doit être ingéré par les chenilles, alors quand traiter? De plus, il est indiqué de ne pas traiter en présence d’abeilles et il y en a plein que je ne veux surtout pas détruire! J’attends vos conseils avec impatience et je vous en remercie

    • Christian Auteur de l’article

      je précise, les 3 jours sans pluie c’est après avoir fait le traitement et pas avant.
      Vérifiez bien dans le feuillage pour trouver les chenilles cachées. Si vous en voyez, traitez, sinon attendez la prochaine générations de chenilles de pyrale.
      Pour les abeilles, il ne faut pas traiter quand les buis sont en fleurs et que les abeilles sont dessus, mais vous pouvez traiter vos buis si vos abeilles sont sur les plantes d’à côté et pas sur les buis. Normalement en ce moment le buis n’est plus en fleurs.

  • presle murielle

    Bonjour, j’ai traité une seule fois au BTK car il a plu constamment 3 jours après et les jours suivants.
    Je surveille, et tout va bien. Je ne trouve plus de chenilles. Cependant des oeufs restent au pied et sur les feuilles.
    Comment les tuer ,Merci

    • Christian Auteur de l’article

      les oeufs peuvent être tués en faisant une pulvérisation à base d’huile. Vous pouvez trouver ça en jardinerie ou le faire en mélangeant 1 cuillère à soupe d’huile de colza + 1 cuillère à soupe de vinaigre (ou alcool) et 1 cuillère à soupe de savon noir, tout ça dans 1 litre d’eau.

  • nicolas

    Bonjour
    Le tilleul est envahi par les papillons de la pyrale du buis : c’est presque une fleur un papillon
    Nous ne voyons plus les abeilles et autres insectes pollinisateurs
    Notre citronnier qui comporte encore des fleurs est aussi la cible de la pyrale
    Faut il croire que la pyrale s’attaque à d’autres essences que le buis

    • Christian Auteur de l’article

      Non, les paillons de la pyrale du buis sont juste à ces endroits pour butiner, il ne font aucun dégât. Seul les chenilles sont problématiques en détruisant tous les buis.

  • Cachot Mireille

    Bonjour, depuis hier nous sommes sous une nuée de papillons pyrale du buis, nous n’avons pas de buis dans notre jardin, par contre le tilleuil qui et immense et complètement recouvert par les papillons ainsi que tous les arbustes du jardins, même les rododendrons !! Il y en a partout même sur les murs de na maison. Dans la butte ou il y a des plantes recouvrante ( avec des fruits bleus, je ne sais plus le nom, ils ressemblent au buis finalement ) si ils pondent partout comment voulez-vous éradiquer tout ça , c’est des nuées colossales !! Plusieurs personnes sont venuent constaté et sont resté sidéré sur le nombre, sans aucun doute possible c’est les papillons de la pyrale du buis. Tout mon jardin est il fichu? ??

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour Mireille,
      pas d’inquiétude, d’abord les papillon de la pyrale du buis ne vont pas pondre sur d’autres plantes que le buis et de toute façon les chenilles ne mangent, en France, que le buis ( du moins qu’on sache pour l’instant).

  • Philippe

    En Savoie, avec le beau temps, nous sommes envahis par la pyrale du buis. Le soir, il est impossible de rester sur la terrasse. Il y a trop de papillons ma
    Si je suis arrivé à sauver mes buis ( traitement régulier avec le bacillus ), est ce qu’il y a une solution pour se débarrasser des papillons…?
    Merci

    • Christian Auteur de l’article

      les pièges à phéromones sont efficace pour ça mais il faut les vider souvent. Sinon une bassine pleine d’eau avec un peu de liquide vaisselle et de l’huile et une petite lampe éclairée au dessus durant la nuit. Les papillons viennent se noyer dans la bassine sous la lampe. Avec cette méthode vous pouvez en prendre des milliers sans trop de travail .

  • Cayla roland

    Bonjour , merci pour vos conseils , j’ai eu une attaque dans mes pots de buis j’ai vite traité et les chenilles ont disparues , dans un autre jardin ou j’avais des magnifiques buis taillés en boule ils sont tous sans feuilles , je les surveille tous les matins et je détruit les chenilles visibles , je vais essayer l’eau dans une bassine avec une goutte de produit vaisselle , merci encore pour vos conseils

      • Puyzillou

        Bonjour

        Je suis dégoûtée et nen comprends pas ce qui se passe. En effet cette année j’avais équipe mes buis de 2 pièges depuis avril en changeant régulièrement les recharges de pheromones, aucun papillon de piégé . Hors je m’aperçois que mes buis sont encore touché sans voir de chenilles pour autant !!!
        Dois je traiter, je vois par endroit branches mangées, des feuilles recroquevillées avec toile .

        J ai effectué tes traitement l’an dernier c’est compliqué et fatigant car j’ai 4 gros buis taillés en boule et toute une haie !

        Merci de votre aide et conseils. Pour information je vis en Gironde.

        • Christian Auteur de l’article

          Les pièges ne prennent qu’une petite partie des paillons mâle et donc il y a toujours quelques femelles pour pondre sur vos buis, d’où les chenilles. Les pièges sont juste à utiliser pour détecter l’arrivée des papillons en début de saison mais pas pour éradiquer la pyrale du buis.
          je vous conseille de traiter au bacillus maintenant et de refaire une semaine après. Pour l’instant c’est la seule solution efficace à 100%.

          • Marchand Renée

            Bonjour,
            Doit-on se protéger avant de traiter au bacillus et dans combien de temps peut on rentrer dans l’endroit qui a été traité?
            J’ai des chenilles de 3,5 cm de long mais j’ai beau traiter elles sont toujours vivantes. Comment expliquez vous cela?
            D’avance merci pour vos réponses.

          • Christian Auteur de l’article

            Le bacillus n’est pas du tous toxique pour les hommes, mais comme pour tout traitement il est conseillé de se protéger (gants, masque).
            Pour tuer toutes les chenilles, il faut bien mouiller tout le feuillage avec le produit de traitement et refaire ce traitement 8 jours après.

  • Chabin

    Bonjour
    Dans le Lot maison isolée sur la colline entourée de forets pleines de buis sauvages . C’est de la que viennent les buis de mon jardin prélevés dans la nature il a y plus de vingt ans.Decouverte de l invasion depuis quelques jours.
    Et moi qui trouvais très beaux ces nouveaux papillons de nuit qui se délectent sur les Buddleia après lecture de pas mal de publications dont ce site très intéressant, donc plusieurs problèmes :
    – j’ai des ruches au jardin
    – des plantes mellifères qui attirent les papillons
    – des buis taillés que je voudrais préserver
    – Des centaines de buis sauvages
    Si j ai bien compris seul Bacillus peut m aider ?
    Merci d’avance
    Maya

      • Chabin

        Merci pour votre prompte réponse,
        achat effectué je traite demain .
        Mais ce dimanche une randonnée dans une vallée que j’ affectionne je viens de découvrir toute une forêt pleine de buis ravagée .il y a des centaines de chenilles pendues sur les filaments au travers des chemins c est affreux.

        • Christian Auteur de l’article

          eh oui ! malheureusement pour l’instant, aucune action n’est menée pour les endroits sauvages et je pense que quand les buis vont mourir, avec les fortes pluies nous allons avoir de gros problèmes de glissements de terrains dans tout les secteurs couverts par du buis.

          • Chabin

            Bjr
            Depuis mi-juillet où l attaque a commencé chez moi je suis attentive au buis et bien en 1mois et demi c est tout le canton qui est dévasté seul quelques buis traités par leur propriétaire sont encore verts.
            Je viens de faire un deuxième traitement suite à un nelle attaque.
            Et je piège les papillons .
            Les rives du Lot sont bordés de buis qui n ont plus de feuilles et les enfants y ont péché des poissons qui étaient gavés de chenilles.

        • JAY Véronique

          Bsr, sur la boite du bacille il est écrit : danger abeilles, donc, ayant 2 ruches sur mon terrain, je ne m’y risques pas…
          depuis hier on a plus de papillons : le froid ? la pluie ? ou tout simplement l’éradication ? environ 5 aspirateurs pleins !!!!!

          • Christian Auteur de l’article

            Le bacillus thuringiensis kurstaki (Btk) n’est pas dangereux pour les abeilles. Plusieurs études l’ont déjà prouvée. Sur la boite, la phrase « Dangereux pour les abeilles » est ce qu’ont appelle « la phrase de prudence SPe8 ».
            Dans le cadre réglementaire européen, la mise sur le marché des produits phytosanitaires nécessite l’évaluation des risques pour les abeilles et autres pollinisateurs.
            Le règlement européen EU 547/2011 défini dans son Annexe V les mesures de prudence pour l’environnement. La phrase de prudence spécifique SPe8 peut être attribuée à tous produits phytosanitaires présentant un danger pour les abeilles.
            En France l’Arrêté du 28/11/2003 légifère sur les applications d’insecticides et d’acaricides: « Interdiction de toute
            application d’insecticides ou d’acaricides en période de floraison et de production d’exsudats quels que soient les
            produits sur toutes les cultures visitées par les abeilles et autres insectes pollinisateurs… » – Article 2)
            En cohérence avec l’arrêté du 28/11/2003 la phrase SPe8 est attribuée par défaut aux produits insecticides et
            acaricides utilisés en applications foliaires.
            IL EST POSSIBLE D’OBTENIR POUR LES INSECTICIDES/ACARICIDES UTILISÉS EN PULVÉRISATION, UNE MENTION DÉROGATOIRE SOUS CONDITIONS : LA MENTION ABEILLE.
            Le bacillus thuringiensis kurstaki (Btk) a la « mention abeille ».
            La Mention Abeille est une dérogation à l’Arrêté du 28/11/2003 interdisant l’emploi
            des insecticides et des acaricides pendant la période de floraison ou la période de
            production d’exsudats. Elle n’est pas attribuée à un produit dans son ensemble mais,
            usage par usage.Elle fait l’objet d’une évaluation spécifique.
            Elle modifie les conditions d’utilisation d’un produit pour un usage donné (Arrêté du 28
            novembre 2003).
            La dérogation d’emploi du produit peut être obtenue à la dose autorisée pour l’usage ou à
            une dose plus faible.
            3 types de mention (Article 4) :
            • « emploi autorisé durant la floraison en dehors de la présence d’abeilles »
            • « emploi autorisé au cours des périodes de production d’exsudats, en dehors de
            la présence d’abeilles »
            • « emploi autorisé durant la floraison et au cours des périodes de production
            d’exsudats, en dehors de la présence d’abeilles »
            Le bacillus thuringiensis kurstaki (Btk) est dans le premier cas: « emploi autorisé durant la floraison en dehors de la présence d’abeilles »

            Ce sont des mentions légales obligatoire à mettre sur les emballages du produits.
            Comme il a déjà été démontré plusieurs fois, le bacillus thuringiensis a un impact extrêmement minime sur la vie des abeilles. Preuve en est, les ruches atteintes de teignes sont traitées avec des produits à base de bacillus thuringiensis comme par exemple le « Mellonex ».

          • MIJADOUX

            Nous sommes près du Suran dans l’Ain et nous n’avons plus de papillons depuis plus d’une semaine… Je pense que le temps y est pour beaucoup. Les chenilles n’ont pas du tout aimé la pluie et la fraicheur . Les traitements en plus…
            Bref c’est le calme et les oiseaux peuvent enfin venir manger les graines de tournesol…. ce qu’ils ne pouvaient faire tellement les papillons recouvraient toutes les fleurs même les énormes, incroyable à voir…

        • Christian Auteur de l’article

          Non, mais comme il a déjà été démontré plusieurs fois, le bacillus thuringiensis a un impact extrêmement minime sur la vie des abeilles. Preuve en est, les ruches atteintes de teignes sont traitées avec des produits à base de bacillus thuringiensis comme par exemple le « Mellonex ».

  • Elisabeth

    Bonjour, pourquoi personne ne parle de cette odeur horrible qui se dégage lorsque les alentours de votre maison est infestés de chenille du buis nous avons des filaments partout sur les fenêtres, portes, voitures des que l’on met un pied à l’extérieur c’est terrible et toujours cette odeur forte désagréable. ….nous avons des immenses tilleuls es ce qu’elles vont aussi s’y attaquer puisque tout les buis ont été dévorés. merci d’avance si vous avez une réponse

    • Christian Auteur de l’article

      Bonjour,
      Cette odeur vient des excréments des chenilles, qui ne sont que des végétaux broyés qui fermentent.
      Pas de risque pour les tilleuls, les chenilles de la pyrale du buis ne vont pas les manger.

      • Alice

        Bonjour,
        Je viens de détecter ce dimanche une attaque sur les neuf buis boules très anciens qui font tout le charme des abords de notre maison, c’est à pleurer ! Je surveillais pourtant régulièrement, mais je n’ai rien vu venir, à part cette étrange odeur désagréable, inconnue jusqu’alors, qui flottait effectivement dans l’air juste après la pluie !
        Nous avons également plusieurs tilleuls à proximité des buis, mais je n’ai pas remarqué ces papillons au moment de la floraison.
        Je ne pensais pas que l’Oise (Vexin français) était déjà touchée par ce fléau. J’ai effectué aussitôt un traitement au BTK, mais j’ai lu sur un autre site qu’il ne fonctionne pas sur les grandes chenilles, qui ne se nourriraient plus à ce stade… Qu’en pensez-vous ?
        Je viens de mettre une bassine d’eau sur le perron pour piéger les papillons de nuit, selon vos conseils, à tout hasard…
        Pensez-vous que notre houx géant ( 5 mètres) soit en danger ?
        Merci beaucoup pour vos conseils.

        • Christian Auteur de l’article

          Le Btk est efficace sur toutes les chenilles qui mangent et la chenille de la pyrale se nourrie presque jusqu’au dernier jour. Non pas de risque pour votre houx, pour l’instant les houx à grosses feuilles coriaces ne font pas partir de son régime.

  • Cayla roland

    Bonjour ,
    J’habite en Ardèche méridionale ( qui ne figure pas sur votre carte d’invasion) !et j’ai subit une attaque de chenilles sur mes buis , j’en avait de très gros magnifiques il n’ont plus de feuilles !!!!!!!!!!! je surveille les plus petits buis , je tue toutes les chenilles que je vois , comme j’en possède une trentaine de pot de buis c’est un travail a plein temps !!!!!!!j’ai acheté un traitement contre la pyrale du buis , nous verrons bien l’efficacité de ce type de produit , j’en ai discuté avec mon pépiniériste un m’a conseillé de les tailler et de les arroser souvent ???????????????? la solution ?

    • Christian Auteur de l’article

      Oui quand les buis n’ont plus de feuilles, il est préférable de bien les tailler et de les arroser pour les faire repartir, mais attention car quand les buis poussent vite et tendre, ils attirent encore plus la pyrale du buis.
      Le produit pour les traiter est le bacillus thuringiensis.

  • Menou

    Bonjour,
    Merci pour ces précisions. C’est ennuyeux que l’on ne s’aperçoive de l’attaque de ces chenilles qu’au stade 3, lorsqu’il est déjà tard.
    En mai 2017, mon buis de 60 cm de haut est devenu tout desséché. J’ai alors vu les pyrales. Je les ai enlevées une à une et les ai jetées au fur et à mesure dans une cuvette remplie d’eau. J’en ai retiré une centaine. Mon buis est redevenu tout vert en juin. Je suis partie 15 jours début juillet. Je viens de rentrer et mon buis est de nouveau attaqué. J’ai recommencé à attraper les pyrales et les jeter dans une cuvette d’eau. Je pense les avoir toutes enlevées. Mais si ça recommence, j’enlève mon buis.

    • Christian Auteur de l’article

      On peut les repérer au stade 1: les pointes de certaines feuilles commencent à roussir.
      Ce serait dommage d’abandonner vos buis, avec le bacillus thuringiensis il est très facile de les éliminer rapidement. Il faut certe y revenir 3 à 4 fois dans l’année suivant les vagues d’invasions et les région.

  • beauvois

    j habite dans l’oise , un matin de juin à la taille de mes haies de buis(20ans) je decouvre cette chenille ! ok pas de panique une taille sévère un traitement pulverisation et pendant15 jours surveillance , tout va bien , nous partons en vacances mes voisins detiennent des buis ils dont prévenus mais decident de ne rien faire a notre retour de vacances , mes buis sont morts!!! dévorés par des centaines de chenilles!!! mon mari coupe les arbustes aux pieds et les brûle ? j ´en ai pleuré se sont des p’ans sui viennent du larzac et j’y tenais beaucoup ! nous esszyons de sauver ceux qui ne dont qu endommagés mais je crains les recidives !!! savon noir et alcool à brûler en pulverisation plus le traitement bio acheté et je vais mettre des filets .
    les orufs peuvent ils etre dans la terre?

    • Christian Auteur de l’article

      Non les oeufs sont sur le feuillages du buis.
      il ne faut pas couper trop tôt les buis car ils peuvent vivre une année sans feuilles et repartir l’année d’après. Soyez patient, surtout avec les gros buis anciens, ça vaut le coup de les sauver.

  • Marchand

    Bonjour!
    (Saumur 49)
    Je vous avais demandé conseil en mai dernier et j’ai bien effectué le traitement conseillé deux fois à huit jours d’intervalle; je n’avais pas de karcher alors j’ai fait ça avec un simple pulvérisateur de jardin, le plus haut possible; pour l’instant-donc fin juillet- plus de bestioles et de jolies petites feuilles vert clair ont fait leur réapparition. Dois-je refaire un ou des traitements avant la fin de l’été pour être sûre qu’elles ne reviendront pas? Je vous remercie encore de vos bons conseils (et j’en fais part à tous ceux qui me parlent de leurs buis en perdition!)

    • piet

      Bonjour,
      Les poules autour les buis sont une solution !
      le cendre,le natria, la fertilisation…..aussi.
      Mais ces chenilles et le btk …..avec les buis centenaires haut de 4 mètres et très épais c dûr de tenir le coup!(échafaudage )et casse gueule !
      j.ai utilisé le spruzit (huile et pyrètre )) et je doute une phytotoxicité ……
      je reviens au( btk.attention aux jeux!)
      Merci de votre soutien morale et technique!
      Ça fait nous tenir et donc sauver des buis !!!!

      • Christian Auteur de l’article

        Bien, mais les poules ne sautent pas très haut, elles ne peuvent donc enlever que les chenilles du bas des buis. Ce n’est pas suffisant pour enrayer une invasion.
        Attention la pyréthrine n’est pas du tout sélective, elle tue tout les insectes et est dangereuse pour les milieux aquatiques.
        Plutôt que d’utiliser un échafaudage, utilisez un karcher pour traiter, ça gicle très haut.

        • Mireille

          J’ai entendu dire que les papillons étaient attirés par le liquide vaisselle.
          Il suffirait de mettre des bassines pour qu’ils viennent s’y noyer.

          • Christian Auteur de l’article

            Bonjour Mireille,
            Non il n’est pas attiré par le liquide vaisselle, mais si vous mettez une bassine d’eau avec un peu de liquide vaisselle et une lampe éclairée au dessus, les paillons attirés par la lampe la nuit, viendront se noyer dans la bassine en tombant dedans. Le liquide vaisselle est là pour coller le papillon à l’eau et le noyer car sinon il flotte et repart.

    • Christian Auteur de l’article

      Traiter avant qu’il y ait des chenilles ne sert à rien. Ici, avec bacillus, on ne fait pas de préventif. Refaites un traitement seulement et seulement si vous revoyez des chenilles.

  • Leonardi

    Bonjour. On peut rajouter le département de l’Ardéche. Nous avons détruit tous nos buis en janvier. Les papillons sont arrivés il y a une semaine pourtant.
    Ils mangent les fleurs de tournesol ! Et même en.journée.

  • BALSAM

    Bonjour Monsieur .
    J’ai un grand bassin à poissons qui est entouré d’une haie de buis .
    En quelques jours ils ont été devores .
    Pouvez-vous me dire si il y a danger pour ces poissons a faire un traitement avec le BT ?
    Je vous remerçie.

  • CHALVET Marie-Ange

    Bonjour,
    Je viens de lire vos conseils concernant la pyrale du buis, très précis et concrets;
    j’aime beaucoup les buis taillés en boule, mais ceux de mon jardin viennent d’être ravagés par la pyrale en quelques jours, je n’ai pas vu venir !
    Je pensais les remplacer par des Lonicera Nitida que je pourrais tailler de la même façon… Savez-vous si la pyrale s’attaque également à cette plante ?
    Je vous remercie à l’avance.
    Marie-Ange en Champagne Ardennes

    • Christian Auteur de l’article

      Le lonicera nitida est très bien pour remplacer le buis, même si il y a plus de taille à faire. Vous pouvez aussi utiliser la myrte tarentina.
      Non la pyrale du buis ne mange pas les lonicera nitida.

  • Frédo

    Bonjour,

    On a traité au mois d’avril (2 aspersions en 10 jours), on a mis le piège à phéromones. Au moins de juin de nouvelles pousses vert tendre sont apparues, c’était un soulagement… Jusqu’à mi-juillet, où les chenilles ont fait leur réapparition !
    Combien de fois faut-il traiter par an ? J’avais cru comprendre qu’un traitement annuel était suffisant ?

    Fredo (Haute Garonne)

    • Christian Auteur de l’article

      Il n’y a pas de nombres de traitements précis par année. Ce qui est sur c’est qu’un seul traitement ne peut pas être suffisant. Il faut traiter à chaque apparition de chenilles et les chenilles peuvent arriver 3, 4 voire 5 fois par an suivant les régions et climat.

  • SIMON Evelyne

    Bonjour,
    La pyrale du buis attaque t’ elle d’autres végétaux que le buis ?
    Nous avons des pyrales depuis une semaine, mais pas de buis. Elles naviguent sur la haie (abélias, spirée, laurier tin, lilas des indes, saules crevette, forsythia, etc)
    Merci par avance pour votre réponse

  • Mayade Claire

    Bonjour,
    J’habite en Saône et Loire. Je reviens d’une balade sur la Côte Chalonnaise et, stupeur, les forêts de buis sauvages qui couvrent cette Côte sont morts, totalement mangés par des milliers de papillons ! Il y a plein de chenilles entre les branches mortes … Je me suis promenée dans ces mêmes endroits il y a un mois, et les buis étaient encore tous verts ! Les épaisses forêts de buis sont typiques des biotopes de nos régions et s’étendent sur toute la Côte qui borde les vignobles, de Mâcon à Dijon … Je ne vois pas comment pouvoir éradiquer un tel fléau, à quoi va ressembler nos paysages après cela ? C’est un vrai désastre !

    • Christian Auteur de l’article

      Eh oui! je le dis depuis longtemps mais on dirait que personne ne veut entendre. On va droit vers une catastrophe écologique et environnementale. Sans ces buis, nous allons assister à de nombreuses érosions de sol et glissements de terrains. Et en attendant ça il y a un très fort risque d’incendie. Il faut faire réagir les collectivités au plus vite. chacun doit porter le message.

  • hellebore

    J’ai marché hier dans la montagne des princes – or c’était fantomatique, avec plein de fils de soie, comme les araignées mais plus costaud… et j’ai réalisé que tous les buis sans exception étaient secs, blancs quasi morts – pas les autres espèces juste les buis et j’ai pensé à la pyrale du buis – quel ravage…. tout au long du chemin – les chenilles pendent sur le fil et cherchent à s’implanter n’importe où – du coup en marchant j’en ai collectionné au moins dix – cette forêt là est totale décimée… Quel serait donc le prédateur de cette affreuse chenille ? comment s’en débarrasser ?

  • Nguyen-Viêt

    Nous venons de trouver le prédateur de la pyrale. Il s’agit de la poule ! ! Même les poussins d’à peine un mois s’en régale. Lâcher les poules !

  • torrella carl

    bonjour je n’ai pas été assez vigilent et en Mai , en quelques semaines , une haie centenaire de buis a été totalement ravagée.. J’ai beaucoup traité , mais trop tard.
    Croyez-vous que ma haie va reverdir?

  • Philippe

    Bonjour
    J’habite Challes les eaux en Savoie. En 2016, nous avons eu des attaques dévastatrices de pyrale. J’ai pu sauver mes buis en traitant régulièrement avec le Bacille. Cette année, cela recommence. Doucement en début d’été mais en ce moment, c’est à nouveau une vraie invasion de papillons. Impossible de laisser les fenêtres ouvertes le soirée
    Et j’en suis déjà à mon troisième traitement.
    Il n’ y a pourtant plus un seul buis en vie ??
    De quoi les larves se nourrissent elles ?
    Cordialement
    Philippe

  • Bovino

    Bonjour,

    Nous sommes actuellement envahit de papillon murale du buis aussi bien qu’en journée que le soir avez vous une astuce pour éloigner les papillons car 3 ça va mais une cinquantaine pas trop…

    Merci

    • Mijadoux

      merci Christian d’avoir déjà répondu à cette question pour expliquer que la pyrale butine toutes les fleurs qu’elles trouvent. Nous sommes envahis de ces papillons, j’ai coupé les arbres à papillons car la pyrale festoyait dessus mais… Il y a d’autres arbustes et nous sommes toujours envahis. je ne peux plus étendre mon linge dehors, la pyrale se jette dessus…Il faut fermer toutes les fenêtres et les volets dès qu’on éclaire la lumière. C’est la première année ou l’Ain-Jura est attaqué mais c’est de la neige tous ces papaillons…. Toutes nos forêts sont abimées et des quantités de buis tout sec. quel désastre

  • brigitte Lambert

    Bonjour,

    Mon buis agé de 20 ans a été victime de la pyrale.
    Je me suis contentée de pulvériser, pas trop pret, du vinaigre blanc de ménage et pendant une semaine j’ai retiré une à une les chenilles.
    Les oeufs n’ont pas éclos, je suppose brulés par le vinaigre.
    Quelques petites feuilles ont été brulées mais vraiment très peu.
    de nouvelles et belles petites pousses vertes réapparaissent et plus de pyrale. Je surveille régulièrement. Tout va bien.

  • Piet Zuurbier

    Bonjour Christan et encore merci bcp pour votre soutien et conseils!Tous ensemble sauvons nos buis!!!!taillez-secouez fortement et soufflez au souffleuse-nettoyez les feuiles tombees-enlevez les « paquets »de feuilles mortes dans le buis-traitez si il y a des chenilles au btk- sinon profitez d. apporter engrais foliaire ou organique au sol special buis-installez pièges a feromones et suivez les……installez des poules et des nichoirs..-dernier info: les tape mouche electrique a laisser allumer la nuit autour le buis…..
    Tenez bon un buis non traité est un buis mort!!!
    Merci de mettre tout les dep. Des midi pyrenees sur votre carte!!

  • pascalfolk95

    Séjournant en camping en Bourgogne au moment le plus fort de la présence de la Pyrale du buis, j’ai remarqué que les papillons étaient irrésistiblement attirés par la fumée du tabac : je fume des cigarillos (très peu…) et les pyrales se jetaient sur moi immédiatement pour disparaitre une fois le cigare éteint
    Il serait intéressant d’étudier la chose….

  • Petitjean

    bonjour,
    devant ma terrasse j’ai un arbuste dont j’ignore le nom – petites fleurs roses – et qui est farci de pyrales du buis ! ce papillon peut-il détruire mon arbuste (qui n’a pas de lien avec le buis) ? merci de me répondre;

    • JAY Véronique

      Bonjour,
      non, ils sont là pour butiner les fleurs, mais détruisez-les car bientôt ils vont pondre et vous serez envahi de chenilles, puis à nouveau de papillons !!! il doit y avoir du buis aux alentours de chez vous…

        • piet z.

          pour plus vite trouver la présence des chenilles ; surveiller les dessous des buis: dès q’on vois des crottes vertes ils sont là , bien planquées a l’intérieur de vos buis! poser des vieux draps , ou des baches pour mieux s’en apercevoir., et tout suite les traiter!!

          • Christian Auteur de l’article

            Quand les crottes vertes tombent au sol c’est qu’on est déjà en présence de chenilles du deuxième stade, donc il est préférable de réagir avant si possible. On repère les 1ere chenilles aux feuilles et bourgeons qui commence à griller, souvent dans le bas des buis et dans des coins plutôt cacher.

          • JAY Véronique

            Réponse à GLG, je réponds ici, car sur votre message pas de bouton « répondre » !!!

            L’envergure des ailes, ça ne veut rien dire, quand on parle de la taille de 4 cm, par exemple, c’est la longueur de la chenille, et je peux vous dire que c’est énorme !

  • thalamas

    Bonjour,

    j’ai 4 buis qui ont été, il y a 4 ans mangé en partie par les chenilles de pyrale. Après le traitement avec le bacille, j’ai fabriqué un tipi avec du tissu moustiquaire et amélioré le système l’année suivante. Depuis qu’ils sont recouverts: plus d’attaques, et plus de contrainte de traitement et surveillance pour moi. Mes buis sot en pleine forme. Je les découvre quand le froid s’installe ( je suis en Auvergne).

      • Jean-Marie (Côte d'Or)

        Bonjour,
        Merci pour cette mine d’informations sur la pyrale.
        Le tissu moustiquaire est une bonne idée. De mon côté, ayant deux rangées de buis nains (mais montés à plus d’un mètre de haut avec le temps), ceux-ci ont été ravagés, et les phéromones et autres eaux savonneuses n’ont presque rien changé. Plutôt que de les perdre, je les ai taillés très sévèrement à environ 20cm de haut puis bien nettoyés. Sur les troncs, de petites feuilles nouvelles sont apparues en août dernier, qui n’ont pas tardé à être attaquées par les chenilles en septembre. Alors, je me suis mis à les ramasser manuellement. Ensuite, l’hiver s’est bien passé. Entre temps, j’ai acheté deux poulettes qui me donnent des oeufs, avec l’espoir qu’elles se régaleront des chenilles car je n’ai pas l’intention de passer ma vie à les ramasser ni à les traiter. Je préfère sacrifier la hauteur des buis et manger des chenilles sous forme d’un oeuf à la coque… Si ça marche bien, je taillerai à l’avenir mes buis à la hauteur la plus élevée qui permet aux poules d’attraper les chenilles. Bien sûr, aucune solution n’est parfaite et, avec les poules, il y a leurs déjections… Reste à déterminer, en période d’attaque, combien d’heures de présence (par jour ou par semaine) dans les buis leur sont nécessaires pour assurer efficacement leur rôle de nettoyage.

  • Photo73

    En Savoie on en a aussi. J’avais acheté du Bt pour traiter vu le grignotage intensif (ça leur détruit l’estomac), il faut penser aussi à pulvériser sous les feuilles. Ai essayé un piège (Inra) à phéromones l’an passé, ai capturé 3 papillons sur la saison mais y a eu une attaque de chenilles donc un traitement. En inspectant minutieusement on peut parfois trouver une sorte de ‘cocon’, hibernation pour mieux rebondir ? Mon piège a été fracassé (choc de ballon ou coup de bâton ? Jeunes voisins)), l’ai rafistolé. Si on peut réduire le développement localement, c’est bien mais si trop répandu, c’est difficile, il restera des « foyers » de vie intense (le facteur disait qu’en bordure de ville un endroit était ravagé).

  • Alex

    Attention, la pyrale est de retour ! Nous sommes le 22/04/2018 et je viens de trouver des chenilles dans mes buis… c’est reparti pour le traitement !
    Un conseil : traitez de suite et sans relâche ! Des années de combats !!

  • Meulemeester

    En Belgique nous sommes également envahis par la pyrale (région de Tournai, 25 km de Lille).
    J’enlève à la main chaque jour des centaines de chenilles mais bon….
    Ce soir j’essaie l’a bassine avec produit vaisselle et éclairage pour la chasse aux papillons 🙂
    Bien à vous, Vincent

  • Elisabeth

    Bonjour et merci pour cet article sur la pyrale que je conseille à tout le monde et qui n’est pas rédigé pour vendre des produits 🙂
    J’ai une maison en Dordogne entourée de buis que j’ai réussi a préserver. L’an dernier, en plus du BT à l’apparition des chenilles j’ai mis des trichogrammes au 2eme vol de papillons : pensez vous que ce soit efficace ?
    D’autre part j’ai entendu dire qu’il ne fallait pas tailler ses buis pendant la période d’activité des pyrales car ça les attire : est ce que ça attire les papillons ( auquel cas on peut peut etre tailler entre 2 vols), les chenilles , ou est ce une rumeur ? C’est dommage de ne pas profiter de buis bien taillés l’été ..

    • Christian Auteur de l’article

      J’ai lu un rapport sur deux test fait avec des trichogrammes en situation réel (en forêt) et le résultat est nul. J’explique: ça réduit un tout petit peu la population des chenilles mais au final les chenilles restantes ont fait autant de dégâts que dans la zone témoin sans trichogrammes, donc ça ne sert quasi à rien. Et en plus c’est très cher et il faut en mettre beaucoup pour avoir un effet négligeable.
      Pour la taille qui attire les pyrales, c’est une rumeur.

  • NOËL

    Bonjour
    Merci pour votre article instructif.
    Vous pouvez désormais ajouter l’Oise aux départements sinistrés. Tous mes buis sont atteints.
    J’en ai coupé deux magnifiques il me reste une haie entière et un autre pied isolé que je vais essayer de traiter. Catastrophique.

  • Duvivie

    J’ai dans mon jardin quelques buissons de buis dont l’un est attaqué avec des chenilles de trois centimètres. Mais à quelques mètres, il y a deux buis arbres de quatre mètres de hauteur. En prolongement, un potager de peu d’intérêt comportant trois cent mètres de haies de 60 cm de hauteur pour l’instant indemmes, la plupart étant encore sans feuilles suite à une taille sévère l’an dernier. Je ne vois pas d’autres solution que la capitulation…

  • Faulon herve

    Un petit historique ,1ère attaque de la pyrale il y a 3 ans environ .je suis dans l’Essonne ,avec un peu de retard traitement avec le bacillus thuringiensis et une grande partie de ma plantation est repartie donc sauvetage réussi . Depuis cette période traitement 2 a 3 fois par an bon résultat . A ce jour traitement il a environ 3 ou 4 semaines peu etre trop tôt car réapparition de  » la neige  » depuis quelques jours . De nouveau traitement .Ce matin observation des bestioles de près ,à la loupe . Un petit animal de 2 , 3 mn tete noire quelques pattes . Certaines on l’air mortent et d’autres bougent et meme saute de 1 à 2 cm ,est ce des pucerons ou une transformation . Merci de votre explication future

  • Lassalle

    Bonjour Monsieur

    Très intéressant, j’ai une dizaine d’ arbustes à Villers Cotterets 02600

    J’ai effectué un traitement mécanique pour éliminer les chenilles et j’ai aspergé pour voir deux arbustes avec un mélange d’ail de piment et d’huile alimentaire j’attend quelques jours pour voir le résultat .

    Bien cordialement

  • Pereira

    Bonjour
    Aujourd’hui arrivée dans mon jardin après une semaine d’absence je constate que mon pin nain est en piteux état.
    Toutes les branches semblent mortes, il ne reste que les pointes.
    Lorsque je m’approche pour l’examiner de plus près, je constate qu’il est infesté par des centaines de murales!
    Une véritable invasion! Elles sont regroupées par centaines et dévorent les épines!
    C’est avec une grande inquiétude que je vous écrit car si après nos buis, nos pins finissent dévastés, à quoi s’attaquera cette chenille vorace? Qu’allons nous faire pour nous en débarrasser?
    J’ai pulvérisé un insecticide anti pucerons et elles sont mortes.
    Soyez vigilants si vous constatez qu’un de vos arbres commence à faire triste mine, réagissez vite, ne laissez pas cette bestiole détruire notre végétation!

  • sabatié christian

    Bonjour ,
    Est-il vrai que l’on ne doit pas diluer le btk dans de l’eau du robinet , car le chlore diminuerait considérablement l’efficacité du produit ?
    J’ai déjà appris que l’on ne devait pas pulvériser par temps ensoleillé ainsi que l’on ne devait pas garder plusieurs jours le produit restant dans le pulvérisateur pour l’utiliser plus tard . A part vous , personne n’en parle , surtout pas les, notices d’utilisation des récipients de ce produit . Merci d’avance pour votre réponse .

  • Caraminot

    Bonjour, Je viens d’être concerné, mes buis ont eut droit aux ravages de la pyrale dans l’Allier il étaient comme sec, plus de feuilles, j’en parle à une personne qui me dit, j’utilise du vinaigre d’alcool blanc pur pour tous mes arbres et ça marche très bien.
    J’ai préparé un mélange avec du vinaigre blanc que je récupère dans les bocaux de cornichons bien filtré, j’ai rajouté du savon noir pour jardin et j’ai sulfaté mes buis. 4 semaines après j’ai le plaisir de voir des petites feuilles bien vertes réapparaître sur les tiges, je n’ai rien taillé ils font un mètre de hauteur, et 2 ème satisfaction j’ai vu des pinsons venir manger les chenilles. ça a marché chez moi j’espère que ça marchera chez vous maintenant j’attends de voir tout ma haie reverdir.. Bon courage.

  • Jullien jean pierre

    Bonjour je possède un gros buis entièrement mange par la pyrale je l ai traité avec le produit spécial pyrale j ai acheté un piège spécial pyrale et j ai attrapé en trois nuits une quarantaine de papillons sa marche très bien j ai nettoyé mon buis au Larcher afin de retirer toutes les toiles et cocon a ce jour mon buis repart doucement plusieurs feuilles apparaissent pensée vous qu’ il va redevenir comme avant si oui dans combien de temp merci pour votre réponse jpj

    • JAY Véronique

      Vous avez de la chance Jullien Jean Pierre, l’an passé, chaque nuit on les attirait avec la lumière, et au matin ce sont des milliers qu’on tuait !!!

    • Christian Auteur de l’article

      Oui, suivant la taille il va mettre peut être 1 à 2 ans pour revenir bien vert. Par contre il faudra toujours surveiller l’arrivée des chenilles et traiter dès qu’elles sont là.

    • Caraminot

      Bonjour,
      J’ai utilisé le vinaigre de cornichons pur, c’est vrai il n’y avait plus de feuilles verte sur mes buis , et maintenant il reverdisent de jour en jour, il y a de papillons qui tournent autour mais ne s’installent pas à l’intérieur, reste à voir s’il faudra refaire un traitement une fois la verdure revenu. Merci por vos avis.

  • Fabienne

    Bonjour et merci pour vos articles,
    L’infestation par la pyrale commence à peine par chez nous et j’ai bien compris le principe du traitement au BT dès l’apparition des chenilles en 2 fois à 8 jours d’intervalle. Je vais essayer de sauver quelques spécimens.
    Ma question concerne plutôt les désagréments dus à l’invasion car je suis dans un pays de garrigue (nord Hérault), donc entourée de buis : combien de temps dure la période « insupportable » où l’on ne peut sortir dehors et surtout, une fois que cette période est passée, en est il de même les années suivantes ? Comment cela se passe t’il dans les premières régions qui ont été touchées ? L’invasion est-elle toujours là ? Avec des fluctuations d’intensité ? Les buis sauvages « renaissants » sont ils sans cesse attaqués jusqu’à leur mort ?
    Je sais que mes questions ne sont pas purement « botaniques » mais comme on ne peut visiblement pas éliminer cette espèce invasive, il va falloir apprendre à vivre avec ?
    Merci d’avance

    • JAY Véronique

      Bonjour, L’an passé « on s’est fait avoir » on ne pensait pas qu’ils arriveraient à 800 m d’altitude, nous habitons un lotissement avec des buis de partout ! Ils y sont tous passés, la désolation !!!! depuis 2 ou 3 jours on revoit quelques papillons alors on a remis les pièges avec phéromones ! L’an passé, on mettait un piège à moustique (lumière bleue) la nuit, et le matin les murs étaient noirs de papillons, alors on passait l’aspirateur (un spécial travaux), on a rempli plusieurs seaux noirs (maçon ou jardin) avec rien que des papillons, ensuite mon mari les détruisaient… on en a éliminé des dizaines de milliers à nous 2, alors les voir revenir cette année, c’est carrément insupportable ! bon courage à vous !!

    • Christian Auteur de l’article

      Bien souvent les papillons sont présents jusqu’en octobre. Ils reviennent chaque année si il y a assez de végétation pour eux. Les chenilles rongent toutes les feuilles naissantes et attaquent ensuite l’écorce des buis pour survivre. L’a les buis ont vraiement du mal à s’en remettre. Il faut absolument éradiquer les chenilles avant ce stade.

      • Marie Claude Topenot

        Bonjour,
        J’ai vu deux papillons hier. Dois-je traiter ou attendre que les chenilles éclosent pour les exterminer et combien de temps. J’ai énormément de buis très anciens et je suis dans le Tarn et Garonne. J’aimerais bien sauver ces buis que je traite 4 fois par an mais il y a toujours des papillons qui reviennent.
        Merci de votre réponse et pour votre site.

  • morel

    Merci beaucoup de ces informations claires, précises, avec photos à l’appui, ainsi que des témoignages et « tuyaux » commentés qui complètent bien !

  • Durand

    c’est une lutte pratiquement hebdomadaire : les temps orageux cette année n’arrangent pas. A peine un nouveau traitement et hop
    il pleut. J’ai du mal à maitriser cette invasion. Plus de 300 m de buis dont certains font 2 M de diamètre.Certains ont plus de 60 ans. D’autre part autour de chez moi certains ne traitent pas du tout : d’autres les coupes entièrement et replante autre chose. C’est une lutte inégale… et cela devient cher. Et les produits semblent inefficace !

    • Christian Auteur de l’article

      C’est sur, ce n’est pas simple, c’est une bataille de longue haleine. Mais résistons, de nombreux prédateurs ont commencé à repérer et reconnaitre les chenilles et ont compris qu’ils aurait de la protéines à volonté en s’attaquant à la pyrale du buis. C’est le cas des guêpes et frelons par exemple.
      Pour parler des produits le Bt est très efficace si il est pulvérisé correctement et au bon moment.

    • Frédo

      Je suis dans le même cas. Je traite, puis les orages arrivent, et tout est à recommencer. D’autant que le piège à phéromones ne fonctionne pas du tout. Pas un seul papillon attrapé cette année, mais les chenilles sont toujours là.
      Quand j’ai un peu de temps, j’écrabouille les bestioles (entre 10 et 30 par jour…). Ça peut sembler inégal, mais je ne lâche rien, et avec cette météo pourrie, il n’y a plus que ça qui puisse donner un résultat en attendant que la météo se calme…

  • JAY Véronique

    🙁 je viens d’écraser la première chenille de l’année… elle s’était posée sur ma main… on a déjà tué quelques papillons, mais c’est la première chenille que je voyais… pppfff !

  • Lacroix

    Bonjour

    Merci à vous pour cet article sur les pyrales du buis ici dans le département du 65 je viens de constater les dégats que font ces chenilles j’en avais entendue parler mais j’en avais jamais eus dans mon jardin c la cata pour les buis mais pour tout autres végétaux ,même mes plantes d intérieur en subissent les conséquences.
    J’ai remarqué que cette chenille donc ne s’attaque pas qu’aux buis mais en fait a tout et là c’est pénible.
    C’est un fléau pour la nature!!!

  • STEPHANE menard

    HOUDAN DEPARTEMENT 78 YVELINES , PYRALE DU BUIS TRES PRESENTE POUR LA PREMIERE FOIS CETTE ANNEE A MA CONNAISSANCE .
    J’AI BEAUCOUP DE BUIS , JARDIN DE 1000M2 ENVIRON .
    JE TRAITE AU SAVON NOIR 4 CUILLERES A SOUPE PAR LITRE DEPUIS 3 SEMAINES.
    LES PARTIES LES PLUS ENSOLEILLEES DU BUIS SONT DE LOIN LES PLUS TOUCHEES .
    AVEC LE TRAITEMENT EN COURS (APPLICATION CHAQUE 10 JOURS ENV) DE NOUVELLES PETITES FEUILLES VERTES RE APPARAISSENT . BEAUCOUP DE PETITS PAPILLONS MARRONS VOLAIENT LE SOIR AUTOUR DES BUIS, JE N’EN VOIT QUASIMENT PLUS, UN PAR JOUR, AVANT C’ETAIT UNE VINGTAINE…

  • Wolff

    Bonjour.
    Bravo pour tout les renseignements que vous donnez sur ce fléau.
    A votre avis combien de temps environ entre chaque mue des chenilles?
    Cela m’aiderait dans l’optimisation de mes traitements.
    Pour info, en plus des traitements, j’ai un piège à phéromone dans lequel j’ajoute une très fine pellicule d’huile de pépins de raisin sur l’eau. j’obtiens des résultats très satisfaisant avec plus de 50 papillons par nuit de grande chaleur.
    Cordialement

  • cassin

    bonjour,
    un message d’alerte sur cette bestiole la pyrale des buis qui détruit tout sur son passage
    les montagnes des Pyrénées sont a l’agonie et personne ne fait rien
    c’est une catastrophe écologie
    non seulement elles détruisent les forets de buis des montagnes, mais elles détruisent l’habitat de tous les animaux de la foret.
    la faune et la flore sont en danger
    pourquoi les départements ne font rien !!!!!!!!!!!!!
    que pouvons nous faire pour préserver notre pays
    Laurence – Jean Paul

  • BRANGER

    Bonsoir
    Ce soir, comme il y a une semaine, j’ai fait un massacre à la tapette en tuant environ 4 à 500 papillons… bref, je suis envahi… voilà 6 fois que je traite cette année, et je désespère.
    Y a t il malgré tout une utilité à tuer ces bestioles? Ou c’est déjà trop tard?
    J’ai vraiment l’impression que ça va être très difficile à éradiquer…

    • JAY Véronique

      BRANGER, ne baissez pas les bras ! l’année passée on en a tué des milliers, chaque soir on mettait la lumière bleue pour les attirer chez nous (vu que les autres personnes du village ne font rien…), et le matin les murs sous l’auvent étaient noirs de papillons, enfin plutôt blancs ! on les aspirait avec un vieil aspirateur puis on les noyait… et cette année, on en a presque pas, j’ai dû écraser une dizaine de papillons, et 2 chenilles…

    • Mirka Janoux

      Hello Branger je ne sais pas quelle région vous habitez mais continuer à éradiquer ces bestioles. Nous habitons près du Jura et l’an dernier j’étais désespérée de voir ces masses de papillons se coller partout sur les murs, n’importe quelle fleur était butinée et le linge que j’avais étendu comme d’habitude ressemblait à un immense drap blanc de papillons qui se collaient dessus, c’était terrible…. Nous nous devions nous calfeutrer dans la maison, impossible de rester dehors sans avoir ses nuées de papillons qui venaient se coller sur nos vêtements et dans nos cheveux….
      Et cette année, nous n’en avons pratiquement pas, un de temps en temps… Depuis le début de saison j’ai du en écraser une vingtaine avec la tapette le matin au réveil. Donc ne désespérez pas , ils vont aller ailleurs malheureusement….
      Bon courage

      • Yves Branger

        Merci pour les encouragements! Je mets le lumiere pour les attirer et leur régler leur compte…
        Que pratiquez vous comme traitement sur les buis? Je pulvérise du Bacillus Thuringiensis (produit Solabiol…) mais j’ai vraiment des doutes sur l’efficacité… je traite sur les feuilles, par dessous et à l’intérieur des buissons…

  • jlchaps

    Bonjour,
    Je suis dans les Vosges et j’ai 2 anciens buis qui ont été attaqués, je pense par la pyrale. Avant de partir 3 semaines en vacances le 20/07 j’avais un peu constaté qui ça jaunissait mais sans trop y passer de temps.

    En revenant, catastrophe … l’un est totalement bouffé et le 2° est très attaqué même s’il reste des feuilles vertes, surtout sur le dessus ou sur quelques tiges à l’intérieur.
    J’ai appliqué un premier traitement depuis l’extérieur puis depuis l’intérieur la semaine dernière.
    Mais à priori, j’ai bien regardé mais je ne vois pas ni chenille, ni papillon …

    Pour celui qui est totalement attaqué, vu qu’il est « coincé » entre plusieurs autres arbustes, je pense que je vais l’enlever totalement.
    Par contre pour le 2°, qui est plus grand (2 mètres) et fait bordure avec un gros massif, j’aimerai bien essayer de le sauver.
    Mes questions sont :
    – faut-il arroser abondamment (terre très sèche) pour que les feuilles restantes reprennent vigueur ?
    – dois-je bien secouer pour enlever totalement tout ce qui est sec ?
    – est-ce que le tronc est attaqué ?
    – dois-je tailler sévèrement (ne laisser que le tronc et quelque grosse branches) ou laisser comme c’est actuellement en termes de branchage ?
    – ou faut-il carrément l’enlever en totalité parce qu’il est foutu et ne reprendra pas !

    Merci de vos conseils et de vos expériences.

    PS : et tous mes amis qui ont des buis sur la région entre Nancy et Epinal ont le même problème.

  • Bérengère Bourgeois

    Bonjour, j’habite dans le haut Doubs où la pyrale du buis n’est apparue que depuis l’année dernière. Nous avons un pied de buis centenaire et une petite haie d’une quinzaine d’années. Contrairement à ce que l’on aurait pu penser, les jeunes plans résistent mieux que le vieux pied. Par contre nous avons pas traité, nous faisons un ramassage manuel: 5000 chenilles l’année dernière et 1800 cette année. Ce travail est fastidieux, mais nous ne voulons pas traité même avec bacilles thuringiensis car il n’agit pas exclusivement sur la pyrale. Hors de nombreux autres autres animaux vivent dans nos buis comme des araignées et des escargots: seront-ils touchés eux aussi par ce traitement, et qu’en est-il des animaux qui les mangeront après (oiseaux, hérissons)? Par ailleurs je suis apicultrice amateur et mes ruches sont installées à quelques mètres en contrebas de la haie de buis; même si les abeilles ne butinent pas me buis, elles s’y posent parfois. Ne risquent-elles pas d’être contaminées par le bacillus, et par la suite de contaminer toute la colonie par prophylaxie ou stockage des provisions récoltées? Pouvez-vous me donner votre opinion, ou mieux me faire part de votre expérience dans ce cas particulier? Merci de tous vos renseignements sur la pyrale: ils correspondent en tous points à ce que nous avons pu observer depuis l’année dernière. À bientôt.

  • Yves BRANGER

    Bonjour à tous
    J’ai fait l’achat de pièges à pyrale + phéromone. Le premier acheté de l’ordre de 40€ avec deux doses de phéromones soit disaant de l’INRA protégeant soit disant 180m² n’a pas produits d’effets probants. Je n’ai peut-être pas su faire… Je trouve cela particulièrement onéreux pour quelques morceaux de plastique, vive le profit sur des problèmes comme ceux que nous subissons…
    Le second je l’ai acheté hier 23€ avec des phéromones différentes (du moins dans leur présentation). L’utilisation est différente car il faut mettre dans le réservoir de l’eau et de l’huile. J’ai associé le dispositif avec un piège à insectes (néon bleu + résistance) et la récolte a été particulièrement bonne (une trentaine de pyrales dans le piège à insectes + 3 guêpes dont une vivante) et dans le piège à phéromones, une bonne centaine de pyrales.
    Je fait une modif du premier piège à pyrale pour y mettre de l’eau et de l’huile, je l’associe à un autre piège à insectes et j’y remets de nouvelles phéromones pour vois l’effet cette nuit…
    Désolé pour les autres insectes, mais si l’on veut que la pyrale ne détruise pas leur habitat, il doit forcément y avoir quelques dommages collatéraux…

    • Jean-Louis

      D’après ce que j’ai retenu le piège avec phéromones permet d’attraper uniquement les mâles et donc de détecter la présence de femelles qui rôdent dans le coin.
      A partir de là il faut procéder pour attaquer les chenilles avec des produits ou des trichogrammes.

  • Magniez Nicole

    Bonjour,
    Je découvre ce matin des chenilles de pyrale du bois suspendues dans un grand laurier branche, fe nombreuses feuilless sont grignottées.
    Il y a de minuscules choses blanches sous et sur les feuilles (des oeufs ?)
    Et 2 de nos buis sont très atteints (distants de 15 m).
    La pyrame s’attaque t’elle aux lauriers branche ( dont on fait les ragoûts) ?
    Merci pour votre réponse.

  • Zolotoff

    Bonsoir , après de longs moments a observer mon buis dépérir a cause de la pyrale ,j’ai remarquer que de nombreux frelons une dizaine environ tourner autour du buis. Les jours passants le phénomène s’accentue soupçonnant un nid après vérification aucun nid de frelons et mon problème de pyrale petit à petit s’attenue !! Observant ce beau phénomène je me rends compte que les frelons chassent ! Je laisse donc la nature faire tout en observant .. Ils chassent les chenilles se trouvant sur le buis ! A ce jour plus vraiment de soucis de pyrale et le buis se porte de mieux en mieux , il fait de nouvelles feuilles qui ne sont plus attaquer .. avez vous observer ce phénomène dans votre jardin ?

    • jlchaps

      Bonjour,
      Pas vraiment de nouvelle de la Pyrale; Il semble que par chez moi les attaques sont finies pour cette année.
      Le premier buis, je l’ai passé soigneusement au karcher pour tout enlever ce qui était enlevable + ramasser tout ce était par terre. Il reste des feuilles partiellement ou pas mangées et quelques nouvelles petites pousses. Le deuxième que j’ai sérieusement élagué ne repart pas encore.
      Pour les frelons, j’en ai vu quelques uns en ce moment et mon épouse a même été piquée avant-hier au genou. Rougeurs, inflammation + léger gonflement. Mais rien remarqué de spécial au niveau des buis car plus rien à manger.
      Est-ce que l’apparition des frelons plus importante cette année est liée à la pyrale du buis ? Je ne sais pas !

    • Bérengère Bourgeois

      Bonjour à tous, nous avons également observé des guêpes qui viennent récolter les chenilles de la pyrale des buis. Mais il n’y en avait pas beaucoup. Peut-être seront-elles plus nombreuses l’année prochaine à adopter cette nouvelle source de nourriture?