Mangez vos pousses de bambous. 64 commentaires


Cpousses de bambou - turionsomme je vous l’avais dit à la fin de mon précédent article sur “comment broyer les bambous” voici maintenant “ comment manger les pousses de bambous”. Cet article a été écrit par Kara, une de mes lectrices, qui cuisine et mange régulièrement des pousses de bambous. Merci à elle et bonne lecture à vous.

 

Dans le bambou, tout est bon

– ou presque –

Le bambou fait partie des végétaux classés comme invasifs, car une fois installés (les variétés aux racines traçantes) il est presque impossible de les déloger. Chaque année à la fin du printemps, de nombreux petits chapeaux pointus surmontés d’une adorable touffe de feuilles – les chaumes – surgissent jusqu’à 50 m de la touffe-mère. Ces germes, appelés turions, poussent à toute vitesse dans la prairie (ou moins agréable, au verger ou potager !). Chez moi, en Cévennes, j’ai observé 15 cm en une nuit, mais il y en a de plus rapides encore, cela dépend de la variété et des conditions météo.

pousses de bambou - turions

Alors, le jardinier peste. Va encore falloir arracher tout ça ! Et chaque année ça recommence ! « O fan de purge ! » comme dirait ma voisine. Et bien pas forcément.

C’est le moment pile poil où une décision s’impose : pousse de bambou, allons-nous te croquer ou te broyer ?

Tout d’abord, une petite info utile: TOUTES les pousses de bambou sont comestibles, elles seront juste plus ou moins amères mais on peut y remédier. Par contre si vos bambous ont été plantés sur un sol pollué, abstenez-vous de manger les pousses.

Les bambous dans mon jardin ne font pas partie des plus gros, et pourtant, nous avons de bons plats frais de pousses de bambous chaque jour pendant un mois environ, et les turions séchés ou fermentés seront dégustés plus tard.

La pousse de bambou est-elle bien dodue ? Puis-je la casser à sa base sans effort ? Alors, pas d’hésitation, elle va passer à la casserole !

récolte pousses de bambou

Je cueille 5-6 pousses de bambou, je les fends en deux depuis la base et j’en extrais la partie tendre et je les tranche. C’est très joli ! Pour savoir si c’est assez tendre, le couteau doit pouvoir les trancher sans effort. Il vaut mieux en avoir un peu moins que de mâchouiller un truc fibreux plus tard… Le reste ira au compost ou sera broyé.

intérieur pousses de bambou pousses de bambou décorticées découpe pousses de bambous

Ensuite, je les blanchis quelques minutes à l’eau. 3mn si je les fais sauter ou braiser ensuite, 5-6mn si je les veux croquants en salade par exemple. Cette étape est essentielle pour éliminer l’amertume.

blanchir les pousses de bambou

A propos des pousses de bambou

– elles sont riches en acides aminés, en protéines végétales

– elles favorisent le transit intestinal par leur richesse en fibres

– elles contiennent moult vitamines et du bêta-carotène

– selon la médecine chinoise, elles refroidissent (pour faire court, il y a des aliments réchauffants, par exemple la viande de canard et le gingembre, et des aliments refroidissants comme le concombre et le crabe d’eau douce…. Les aliments refroidissants calment le feu, un déséquilibre du corps qui se traduit p.ex par des inflammations, des éruptions cutanées etc.)

– les pousses de bambou contiennent de l’oxalate de calcium, les personnes sujettes aux calculs rénaux ou de la vésicule biliaire ou atteintes de rhumatismes sévères ne doivent pas en consommer en excès, tout comme l’oseille et la rhubarbe d’ailleurs.

 

Deux recettes très simples avec pousses de bambou

pour vous mettre l’eau à la bouche :

 

Bambous froids en salade chinoise

salade de pousses de bambou

Prendre 5-6 pousses de bambou fraiches, les dépiauter, trancher dans le sens de la longueur pour les parties hautes et super-tendres, dans le sens de la largeur pour la partie basse et faire blanchir 5mn dans l’eau bouillante. Égoutter et rincer à l’eau froide.

Assaisonner avec de l’huile de sésame grillé, de la sauce soja (tamari) et du vinaigre de riz. Ces ingrédients se trouvent facilement dans les épiceries asiatiques.

Ce petit plat accompagne délicieusement un riz aux légumes. C’est un plat populaire en Chine.

 

Bambous et poulet au wok

pousses de bambou au poulet

En cuisine chinoise, le principe est de saisir la viande ou les légumes à haute température et de les agiter fort quelques minutes avec une spatule. Les légumes se mangent croustillants, la viande est tendre.

Prendre 5-6 pousses de bambou fraîches, les dépiauter, trancher dans le sens de la longueur pour les parties hautes et super-tendres, dans le sens de la largeur pour la partie basse et faire blanchir 3mn dans l’eau bouillante.. Égoutter, les réserver.

Au wok, faire chauffer de l’huile qui accepte des fritures avec un peu de gingembre, puis y faire sauter dedans du poulet coupé en dés .

Rajouter un verre d’eau, un peu de maïzena diluée dans le l’eau froide, de la sauce de soja, du vin de riz – très peu – et autres épices. Moi, je n’en mets pas plus, le goût presque nature ressort mieux.

A la fin, remettre les bambous, faire chauffer quelques minutes, c’est prêt.

Délicieux avec du riz ou des vermicelles transparents asiatiques.

 

Merci à mon mari Chinois et à sa cuisine délicieuse !

Kara

Voici d’autres articles qui devraient aussi vous plaire:

Vous avez aimé cet article? Partagez le sur Twitter, sur Facebook ou par mail en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous ! Merci d'avance.
Inscrivez vous et recevez un cadeau de bienvenue
Inscrivez vous ici pour être informé en priorité, par mail, des dernières actualités du site et recevoir ce guide gratuit en cadeau de bienvenue


A propos de Christian

Consultant Jardin & Espace verts - Maître Composteur - Passionné de plantes et insectes - Pour un jardin naturel et un sol fertil - de formation agronomique J'ai été pépiniéristes durant 25 ans avec 5 ans paysagiste.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

64 commentaires sur “Mangez vos pousses de bambous.

    • Christian Auteur du billet

      Bonsoir Fab,

      Le glycoside cyanogène, qui donne l’amertume des bambous, est justement détruit par l’eau bouillante. C’est bien pour cela que l’on fait cuire d’abord les pousses de bambou à l’eau. 3mn c’est pour les bambous que l’on fait recuire ensuite au wok ou à la casserole, car là la cuisson est prolongée.

      Si tu lis le document que tu mentionnes ils disent bien que « dans les conditions de cuisson normal (à l’eau bouillante) le glycoside cyanogène est rapidement dégradé » et qu’il ne faut pas faire comme avec le manioc ( sans cuisson)qui lui aussi est une culture cyanogène (pourtant très consommée).

      • Fab

        J’apportais une précision qui n’était pas dans l’article et qui me semble tout de même importante (faire bien cuire). Désolé je n’avais pas fait la différence avec le wok. Pour le manioc il en existe 2 variétés celle amère est justement à forte teneur et peut provoquer des désagréments.

  • Kara

    Merci Fab pour cette précision que je ne connaissais pas.
    En effet, la forte amertume est souvent le signal! que nous envoie notre corps pour dire: Danger! J’ai suivi une petite formation pour reconnaître les plantes sauvages et se nourrir dans la nature, et l’amertume fait partie des signaux à ne pas négliger. D’ailleurs, nous avons chacun notre propre seuil, et ce qui est désagréablement amer pour l’un au bout de quelques secondes le sera pour l’autre bien plus tard. Nous avions fait l’expérience avec les lichens.
    Merci à Christian pour son site!
    Kara

  • ben@serrurier antibes

    Merci pour cette recette que je connaissais pas car je suis un fan de cuisine et je cherche toujours a donner de l’originalité a mes plats ! Mais perso je trouve que les pousses de Bambou n’ont pas trop de gout car j’en ai déjà mangé en Thaïlande 🙂

  • affaires d'or

    Je ne suis pas contre le fait de manger des bambous mais la seule fois ou j’en ai eu l’occasion je dois dire que j’ai pas trouvé ça super surtout en terme de gout, peut être qu’ils étaient mal cuisiner !! Je vais prendre la recette et la tester a la maison voir si je préfère cuisiné de cette manière la et je vous ferai un retour… Merci

  • hotel villla nina

    Ma belle sœur est vietnamienne et elle m’as déjà préparé des bambous en accompagnement avec des plats typiques et je dois dire qu’avec une sauce relevé çà se mange bien mais sinon je suis d’accord pour dire que c’est un peu fade a mon gout ! Merci pour la recette je vais lui transmettre pour qu’elle me la préparé 🙂

  • vitrerie

    Je ne savais pas que le bambou pouvait se cuisiner , je le connaissais juste pour son sucre a ce jour, mais cette recette a l’air pas mal du tout et les avis sont partagés a son sujet donc le mieux je vais me préparer cette recette et je me ferai mon propre avis comme ça !! Merci pour la recette !

  • serrurier

    Habituellement ça sert a faire du sucre et nourrir des mammifères mais je fais de lire cette article me donne envie de goûter car j’adore essayer de nouvelles saveurs et cuisinés dans cette recette ça a l’air bon !! Merci pour l’info

    • Kara

      A ma connaissance, le bambou ne contient que très peu de sucre (3%) et ne peut donc pas être transformé en sucre. La canne à sucre, qui est une sorte de roseau et ressemble au bambou, oui. Sinon, il est exact que le panda en mange, exclusivement d’ailleurs.

      • Kara

        Il me semble bien que mis à part le panda dont c’est la nourriture exclusive, l’on puisse donner au bétail les jeunes feuilles de bambou si l’herbe vient à manquer. Info à rechercher…

  • serrurerie nice

    Ça ne doit pas être forcement mauvais a manger et je suis intriguer par le gout que cela peut avoir car au première abord ça n’as pas l’air très appétissant ! Je récupère la recette pour essayer de me la cuisiner et je vous dirai qu’es que j’en pense…

  • Kara

    Le bambou n’est pas un légume très « goûteux » comme le poireau ou la carotte, mais doux comme la courgette. Tout seul, on n’a pas trop l’habitude, on trouve ça fade! C’est à dire que l’assaisonnement va jouer énormément, ainsi que la viande éventuellement.
    Faites-moi savoir si vous avez essayé la recette et ce que vous en pensez
    amitiés
    Kara

  • beaphar

    Merci de partager ta recette, perso moi je trouve que ça bon, j’en est mangé en vacances en Asie mais pas depuis mon retour, je vous prends la recette pour tester, mais je suis d’accord pour dire que l’assaisonnement est primordial pour que ça soit plus goutu !!
    Je vous ferai un retour pour dire ce que j’en pense !!

  • Midi Mas

    Comme quoi on en apprends tous les jours je ne savais pas que les bambous étaient comestible et je pensé qu’on pouvait en faire que du sucre de canne ! Vu que j’en ai pleins au fond du jardin a l’occasion il faut que je goûte pour voir !! Merci de partager cette info et la recette qui va avec…

  • boucherie agricole

    Je ne savais pas exactement ce qui était comestible dans le Bambou, et en faite c’est les pousses !! A l’occasion je vais essayer de réaliser cette recette si j’arrive a trouver des pousses de bambou,je pense que le plus compliqué ça ne vas pas être de les trouver mais de les cuisiner correctement 🙂

  • vitrerie

    Merci pour la recette !! Je n’ai encore jamais gouté le Bambou mais ca a l’air pas mal et je vaisfaire cette recette l’occassion car j’ai une foret de bambou non loin de chez moi donc je ne vais pas avoir de probleme a les trouver 🙂

  • Kara

    Le tout est de les cueillir au bon stade, ces pousses! Là par exemple, en été, c’est trop tard, les bambous sont déjà grands. La bonne saison est le printemps.

  • assoc.Renseign.Généreux

    Le phyllostachys edulis est le moins amer, mais il semble assez goûteux, pardon, coûteux !

    A propos d’amertume: les jeunes pousses printanières de houx fragon -plante sauvage – sont comestibles (genre d’asperges) mais il faut aussi les cuire pour enlever l’amertume.

    Et à propos de sucre: les cannes du maïs sorgho en contiennent.

  • loren

    bonsoir et merci pour cette recette, en effet j’ai des bambous dans mon jardin et j’y ai toujours pensé a cuisiner les jeunes pousses, et je voulais savoir si au lieu de les bouillir dans l’eau on pouvait les cuire a la vapeur avant de les faire frire?
    d’avance merci!

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,
      en fait la cuisson dans l’eau fait sortir certaines toxines qui se trouvent dans le bambou et donc le rend plus digest et lui enlève un peu d’amertume. Je ne suis pas du tout certain que la vapeur est le même effet.

      • loren

        bonjour,
        oui j’imagines que la cuisson dans l’eau est plus efficace pour ca, mais j’aurais esperer que la cuisson vapeur est le meme pouvoir, tout en preservant les valeurs nutritionnelles.
        merci de votre reponse en tout cas!

  • Maria-Paz

    Bonjour Christian, j’ai quelques questions à propos de ce qu’on mange dans le bambou: cela m’intéresse par rapport à son pouvoir rémineralisant (ostéoporose). J’ai un guide des plantes médicinales où il est dit: « On utilise l’exsudat récolté toute l’année sur les nœuds ds tiges, appelé aussi bamboosil ou tabashir. Cet exsudat est très riche en matières minérales avec une importante teneur en silice ». Dans cette ouvrage on parle de le prendre en gélules de poudre totale. Mais peut-on le récolter soi même? Et comment et en quel moment? Qu’est-ce vous en savez? Autrement, est-ce que les pousses sont aussi bonnes pour l’ostéoporose? Merci de votre réponse!

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,
      Non je ne sais pas comment récolter le bamboosil ou tabashir, mais je pense que la consommation de pousses de bambou doit avoir des effets très similaire. Le bambou est très bon pour la santé. Récemment, des chercheurs de l’université du Punjâbi en Inde ont publié une étude qui montre les bienfaits apportés par les pousses de bambou. L’auteur principal de l’étude, Nirmala Chongtham, stipule que les pousses de bambous apportent de nombreux bienfaits sur la santé, notamment «préviennent le cancer, aident à perdre du poids, diminuent le taux de cholestérol, améliorent l’appétit et la digestion». Nirmala Chongtham leur attribue également des vertus antioxydantes, antivirales et antibactériennes.

      • Mathilde

        Autre chose: vous pouvez comprendre pourquoi vous avez une ostéoporose (et d’autres maladies ou accidents divers de la vie) en cherchant « décodage biologique de … ostéo par exemple.
        Je viens ici rarement et ne me souviens plus si j’ai conseillé la cuisson avec importante économie de combustible, en « marmite norvégienne » : je place ma casserole, chauffée sur plus ou moins longue durée suivant la consistance des aliments, dans un caisson bien isolé et la chaleur résiduelle achève la cuisson, en 3/4 heures. Pas de risque de brûler les plats et préservation des vitamines ! les juifs cuisent ainsi le vendredi soir et ont leur plat chaud le samedi, sans allumer le feu.

      • Christian Auteur du billet

        Bonjour Mathilde,

        Attention il ne faut pas généraliser le danger avec un détail sortie de son contexte. Beaucoup de gens mangent souvent du poisson alors qu’une arrête peut être mortelle ( bien plus qu’une bout de bambou cuit). Les peuples asiatiques mangent du bambous depuis des milliers d’années et ils s’en portent très bien, ils ne sont pas encore en voie de disparition que je sache.

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Kara,

      très jolie c’est couette à casserole 🙂
      Vous pouvez aussi faire de la cuisson lente sans gaspiller aucune énergie avec un cuiseur solaire très simple à auto construire. Vous pouvez trouver plein de plans sur le net en tapant « cuisson solaire »

  • Joêlle Lacroix

    Bonjour Christian,

    J’habite la Belgique et nous faisons pour la première fois un ciné-débat pour les citoyens ( pour des personnes viennent du bar à soupe l’hiver) pour créer du lien . Le premier film ‘charlot’ puis auberge espagnole; svp? Me permettez-vous pour cette œuvre d’imprimer votre page bambou, car le lien à faire est que la canne de Charlot est en bambou, mais que le bambou se mange.
    Le caractère de cela est social, car le bar à soupe est une activité de la Croix-Rouge, avec le plan de cohésion sociale et le service d’aide publique.
    Dites-moi svp, qu’est-ce que s’abonner entraine de par et d’autres svp?
    Vendez-vous du bambou frais et l’expédiez-vous?
    Si vous voulez plus d’informations, je vous suis à votre disposition.
    Joëlle Lacroix

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Joelle,

      Je vous autorise à imprimer la page à condition d’y mettre le lien vers la source ( mentionnez le lien de mon site).
      Non je ne vends pas bambou, j’utilise seulement ceux de mon grand jardin.

      Si vous vous abonnez (c’est gratuit) vous aurez en cadeau un livret (en téléchargement) et vous aurez en priorité les infos des nouvelles publications de mon site ainsi que d’autres infos jardin. Pas d’inquiétude, je ne vais pas vous inonder de mails, ni vendre votre adresse et de tout façon vous pouvez très bien vous désabonner à tout moment.

  • Naliato-Bidault

    bonjour
    Je ne savais pas que tous les bambous étaient comestibles ! Aussi il y en a plein qui pousse je vais essayer !
    Très intéressant vos conseils ! J’habite dans la Nièvre, plantés par l’ancien propriétaire il en pousse partout !

  • Irina

    Bonjour Christian,
    Nous avons des bambous dans notre jardin et en mangeons tous les ans ! C’est vrai que c’est un « légume » délicieux, avec un petit gout d’artichaud.
    Par contre, savez-vus si on peut les conserver par stérilisation, comme les haricots verts, par exemple ? Je pensais les passer 10 min à la vapeur, mettre en bocaux et stériliser. Cela nous permettra de les manger pendant plus longtemps, car la période de « récolte » est très courte !
    Avez-vous de l’expérience dans ce domaine ?
    Merci et bonne continuation !

    • Christian Auteur du billet

      Votre idée est très bonne et il n’y a pas de raison que ça ne marche pas. Par contre il vaut mieux les faire cuire dans l’eau (plutôt qu’à la vapeur) car ça enlève mieux les substances indigestes.
      Je n’ai pas encore fait de conserve de bambou, mais je pensai en faire. Mon idée est de les faire cuire à l’eau et de les conserve en lacto-fermentation (j’aime bien faire des conserves sans énergie)

      • PONS

        Bj je recherchais des infos sur les pousses de bambou, car je venais d’en couper qui ne poussaient dans un lieux qui ne me convenait. J’ai ainsi eu confirmation que tous se consomment. Merci, je me suis régalé… et j’ai transmis votre lien à ma voisine une curieuse-gourmande.

      • Irina FILAUDEAU

        Ça y est ! On a fait 10 bocaux de pousses de bambou ! C’est super ! Dommage, je ne peux pas joindre une photo du bocal.
        Je les ai fait cuire 10 min à la vapeur, puis mis en bocaux avec 5 cm d’eau au fond et stérilisé pendant 40 min.
        Je ne les ai pas fait cuire dans l’eau car je les aime un peu fermes et c’est également pour cette raison que je n’ai pas rempli les bocaux avec de l’eau, pour éviter que les pousses soient « flapis ».
        J’ai ouvert un bocal ce midi pour faire une salade avec des tomates et le persil. Super bon !

    • Muriel

      Bonjour ; c est la première fois que je mange les pousses de mon jardin ! Deux bonnes raisons : c est très bon et moins de voyages à la déchèterie après des heures à couper J ai essaye de les congeler en sachets une fois cuits on vera ce que ça donne !

  • vizmamob

    les enfants et moi ont s’est regalés ! (mes pousses de bambous avaient un gout de maiz une fois bouillie(30 min) ,et pas un soupcon d’amertume ) .

    j’ai testé plusieurs assaisonements : huile de sesame et sauce soja, ou oyster sauce … bof … on sentait plus le gout du bambou .

    mais j’avais vu sur youtube que des fermiers japonais le mangaient trés legerement badijoné de pate miso claire , septique j’essais quand méme … et …c’est absolement delicieux ! ca se marie parfaitement , et ca reausse le gout du bambou sans l’étoufer .
    les enfants les mangaient comme des cacahuetes ! hihi