Les toiles de paillage tuent le sol. 160 commentaires


 

 

la toile de paillage tue le solLes toiles de paillage synthétiques sont très utilisées depuis quelques temps pour couvrir des talus qui sont plantés ensuite. Cette toile dites de paillage est censé avoir le même caractère qu’un bon paillage mais il n’en est rien car elles ont un gros défauts qui mets votre sol en danger.

 

Ces toiles sont surtout utilisées pour leurs fonctions anti-herbes. En effet, quand elles sont bien posées elles occultent complètement la pousse des mauvaises herbes, tout en permettant à l’eau de pluie d’atteindre le sol car elles sont perméables ( du moins en partie). Malheureusement le sol a besoin de bien d’autres choses pour être en bonne santé.

Pour être bien équilibré, bien structuré et apte à bien nourrir vos plantes (car c’est bien le sol qui nourrit vos plantes)  la terre a besoin d’eau mais surtout d’humus, de matière organique. Sans cet humus, votre sol se désagrège, perd sa structure, devient compact et instable en cas de grosses pluies. De plus, sans matière organique en décomposition la vie de la micro-faune du sol devient impossible et sans cette vie votre sol devient déséquilibré, malade en quelque sorte, et vos plantes en pâtissent. Elles sont mal nourrit et s’affaiblissent. Elles deviennent plus sensible aux manques ou excès d’eau et sont plus sujettes aux attaques des maladies et des insectes ravageurs. L’intérêt du paillage organique est de protéger et de nourrir le sol, les toiles de paillage font tout l’inverse.

 

Les toiles de paillage, solution idéale ?

 

Vous voyez, les toiles de paillage paraissent à priori être l’idéal pour pallier à l’entretien de vos massifs, mais de façon cachée et sournoises, elles détruisent votre sol petit à petit.

Plutôt que de mettre une toile de paillage, mettez tout simplement un vrai paillage assez épais pour empêcher l’herbe de pousser. N’utilisez pas de paillages minéraux (graviers, pouzzolane, ardoise) car il n’apporte rien à la vie du sol, ni d’écorces de Pin qui se décomposent très mal et limitent énormément la micro-faune et micro-flore. Préférez plutôt une bonne couche de paillage du style BRF (Bois Raméal Fragmenté) ou autres broyages végétaux qui nourrissent et protègent sol, tout en empêchant les adventices de pousser. Vous pouvez aussi pailler avec du compost à peine décomposé, ou de la tonte de pelouse. Quand j’explique cela à mes clients, j’entends souvent dire :”Oui mais je mets une toile de paillage seulement pour le démarrage des plantes et quand elles seront assez grosses, qu’elles couvriront bien la terre, j’enlèverais cette toile de paillage”.

 

Grosse erreur!  Personne ne l’enlève après, car c’est bien trop difficile bien trop compliqué avec la végétation en place.

 

toile de paillage synthétique rouleau

Ne gâchez pas votre jardin avec des toiles de paillage.

 

De plus les toiles de paillage sont vraiment inesthétique. La preuve en est qu’on les voit bien souvent recouvertes de paillage minéraux pour les cacher. Quel gâchis et  dépenses inutiles et pour que tout cela finisse par polluer la nature.

Sincèrement réfléchissez y a deux fois avant d’acheter une toile de paillage et faites le bon choix. Penser que votre terre a besoin d’être enrichie pour vivre et pouvoir nourrir correctement vos plantes. Les toiles font l’effet inverse, elles la tuent à petit feu, sans que vous vous en rendiez compte.

 

Bien entendu, et je tiens à la préciser, il existe des toiles de paillages naturelles, qui n’ont pas tous ces inconvénients  et qui se dégradent à la longue en nourrissant le sol. C’est la toile de paillage idéale.

 

Et vous ? avez-vous déjà posé ce genre de toiles de paillage. Et si oui, racontez nous dans les commentaires ci dessous pourquoi vous ai fait ce choix ?

Voici d’autres articles qui devraient aussi vous plaire:

Recherches ayant accédé ici:

  • toile de paillage
  • toile paillage
  • pose toile de paillage
  • toile de jardinage
  • toile de paillage pour fraisier
Vous avez aimé cet article? Partagez le sur Twitter, sur Facebook ou par mail en cliquant sur l'un des boutons ci-dessous ! Merci d'avance.
Inscrivez vous et recevez un cadeau de bienvenue
Inscrivez vous ici pour être informé en priorité, par mail, des dernières actualités du site et recevoir ce guide gratuit en cadeau de bienvenue


A propos de Christian

Consultant Jardin & Espace verts - Maître Composteur - Passionné de plantes et insectes - Pour un jardin naturel et un sol fertil - de formation agronomique J'ai été pépiniéristes durant 25 ans avec 5 ans paysagiste.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

160 commentaires sur “Les toiles de paillage tuent le sol.

  • Eric

    Bonjour Christian et Meilleurs Vœux pour cette nouvelle année.

    Le géotextile a t’il les mêmes effets néfastes ?

    Merci d’avance pour ta réponse.

    Cordialement.

    • Christian Auteur du billet

      Le géotextile est surtout utilisé sous une couche de gravier pour faire des allées, donc la ça ne change rien car les allées sont en générales nettoyées des matières végétales de surface. Par contre si vous vous servez de géotextiles comme toile de paillage de plantation alors là c’est le même problème que pour les toile tissées.

  • Yannick

    Bonjour Christian,

    Je suis tout à fait d’accord avec ton article. Pour ce qui est des toiles naturelles, je les ai découvert grâce à un ami qui m’a expliquer justement tout ce que tu viens de nous présenter.

    Je dirai que les deux gros avantages de ces toiles naturelles sont de préserver la vie du sol et surtout d’être biodégradable, que demandez de plus ? 🙂

    ps : les liens à la fin de l’article nous disent produits non trouvés, juste pour infos.

    Merci à toi et bonne année 2013
    Amitié
    Yannick

  • Karaa

    Aaaah merci Christian, ces plastiques me semblaient aussi une bien mauvaise chose, instinctivement disons… sans y avoir vraiment réfléchi à fond. C’est vrai qu’ils ne sont plus enlevés et doivent mettre des sales molécules dans le sol. Vive la paille ou la biomasse du jardin!
    dans les endroits délicats – où les poules ont accès et déterrent les arbustes fraichement plantés – je bourre des feuilles mortes sous un carton, puis place des pierres ou des bûches dessus, c’est pas mal.
    Bonne année!

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Karaa,

      Comme tu le dis à la fin de ton commentaire, des buches de bois peuvent être très utiles comme paillage. En posant de nombreuses petites buches côte à côte, on peut faire un très bon paillage qui durent longtemps et est très nourrissant pour le sol.

  • Gilles D

    Salut Christian et bravo pour cet article plein de bon sens!
    Je vais juste te contredire sur les paillages minéraux: outre le fait que leur esthétique est souvent très réussie, ils favorisent la vie du sol en maintenant fraîcheur et humidité. En plus, contrairement aux plastiques, ils ne bloquent pas les échanges entre la surface du paillage et celle du sol, les feuilles qui tombent dessus participent donc aussi à nourrir la vie du sol! Je n’hésite pas à les conseiller avec les paillages organiques que tu cites (BRF, paille, foin, feuilles…) lorsque je donne des formations à des agents d’espaces vert.

    • Christian Auteur du billet

      Je n’ai pas dit que les paillages minéraux étés mauvais pour le sol. Certes ils peuvent protéger et favoriser la vie du sol par le maintient d’humidité et de chaleur, mais il ne le nourrissent pas réellement ( mise à part quelques oligo-éléments). Un paillage végétal est franchement plus utile au sol.

  • Fab

    Bonjour,
    Je vais aller dans le sens inverse. J’utilise ce genre de toile au potager et les résultats sont magnifiques :
    – Le sol se réchauffe beaucoup plus vite
    – pas de mauvaises herbes
    – l’humidité est conservée et il y a beaucoup moins d’usage d’eau
    – Pour les plantations de courges par exemple les fruits sont protégés du sol (même effet que de positionner une brique)
    – Pour les tomates, il n’y a pas de projection de terre, et beaucoup moins de mildiou
    – le sol est bien souple et rempli de vie.
    – pour les fraisiers, le nettoyage est beaucoup plus simple.
    – Contrairement à la paille par exemple, il n’y a pas de développement de liserons en particulier.
    La seule différence c’est qu’au potager je retire la toile après la récolte pour semer des engrais verts durant l’hiver. Seule la toile des fraisiers reste en place durant la vie du parc.
    Ce genre de toile dure également très longtemps.

    • Christian Auteur du billet

      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que ces toiles peuvent rendre de bons services quand elles sont d’usage temporaire, mais dans mon article je parle de toiles posées ad vitam aeternam sous les haies et massifs d’arbustes. Dans ton cas, le sol a un apport d’humus entre chaque pose de toile pour un temps donné, donc ce n’est pas du tout la même chose.

  • Gilles

    Bonjour Christian,
    Tout à fait d’accord avec toi.
    Les toiles de paillage, bien qu’étant efficaceq pour empêcher la prolifération des herbes, ont trop d’inconvénients : elles appauvrissent le sol, empêche la biodiversité végétale et animale de se développer en surface…et sont issues d’industries polluantes.
    Rien ne vaut un bon paillage naturel (certes plus contraignant à mettre en place)
    Bonne journée

  • line

    Bonjour à vous
    bien voici, au lieu de faire un potager surélevé
    pour enrayé le chiendent entre chacune de mes planches j’ai mis de la toile géotextile 2 épaisseurs
    j’en ai mis aussi tout le tour du potager
    est-ce nuisible pour la terre des planches sur lesquelles j’ai appliqué du BRF pour les tomates et les poivrons?
    le BRF peut-il être utilisé pour les autres légumes?
    merci pour vos bons conseils

    • Christian Auteur du billet

      Pour ce qui est du géotextile, je ne sais pas si il se dégrade à la longue et puisse être toxique par là même. je ne pense pas. Par contre ça ne m’étonnerais pas si le chiendent arrive à passer au travers.
      Le BRF est utilisable pour tous les légumes et autres plantes. Ils faut juste l’écarter un peu là où vous voulez faire des semis fins.

    • raymond

      a Line ,je pense que ca aurait ete plus judicieux de passer la grelinette avant de mettre quoi que ce soit afin de retirer un maximum de racines,de plus le brf applique maintenantva creer une faim d’azote,tu aurais du mettre un couche de compost auparavant,les seuls legumes a cultiver seront des legumineusesqui ameneront de l’azote au brf,encore une solution une fois que tu auras plante des tomates,poivrons,sera de faire des apports d’or brun,une grosse poignee delayee dans un arrosoir de 12 litres et tous les quinze jours un apport de 2 litres a chaque pied ,tomates et poivrons

      • Christian Auteur du billet

        La première année qu’on mets en place le BRF il y peut avoir effectivement une faim d’azote. Pour limiter cela on peut mettre effectivement du compost dessous, mais on peut aussi mettre de la corne broyée qui apportera beaucoup plus d’azote. Lorsque le BRF est déjà mis en place et qu’il vous semble y avoir une faim d’azote (plantes qui ne poussent pas ou jaunissent) je vous conseille d’arroser votre zone de BRF avec du purins d’ortie.

  • raymond

    salut a tout le monde ,depuis des annees je paille ,au potager,paille broyee,tontes de gazon,sechees ou en vert selon,composts a demi mur,et au jardin d’ornement; brf de toutes sortes d’essences ,l’achat d’un bon broyeur s’est revele tres judicieux dans le temps ,car plus d’achat d’aucun engrais ,pas de travail du sol,les paillages se degradent et nourrissent le sol,les tontes apportentles bacteries au sol ce qui est bon au potager et le brf lui apportent les champignons favorables a tout ce qui est arbres ,arbustes,l’obsercation nous permet des choses formidables a savoir nourrir la vie du sol qui elle va nourrir les plantes,ce que l’on a trop lontemps feint d’ignorer

      • raymond

        je te remercie Christian ,mais je crois qu’avec un minimum d’observation,on arrive a dechiffrer notre sol pour le nourrir le plus correctement possible,je ne crois pas a la science infuse,qu’une solution soit mieux qu’une autre,le seul grand principe a respecter, c’est de nourrir son sol,de toujours le couvrir,de brf,dechets de legumes,tontes de gazon,fine epaisseur en frais,plus epais si sechee quelques jours,pailles,foin,composts mi mur,a ne pas enfouir tout est bon pour le garde manger de notre sol vivant,pour nos ptites bebetes qui le rendent vivant ce sol

        • Christian Auteur du billet

          Il y a des personnes qui ne savent pas « déchiffrer » la terre comme tu dis, et donc je donne juste des pistes pour aider, ce n’est ni de la « science infuse » ni une solution mieux qu’une autre, juste un avis, une possibilité. En tous cas ce sont des choses que j’applique chez moi et qui fonctionne très bien.

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Philippe,

      Je ne pense pas que le paillage détruira les millepertuis. C’est une plantes très très coriaces. Je pense que vous devriez juste les tondre court pour qu’ils soient plus joli et moins haut. Dans ces conditions ils n’étouffent pas les plantes, à moins que ce soient des plantes tapissantes.

      • raymond

        Christian que penses tu de la destruction des millepertuis par bune tonte a chaque fois que la plante pointe le bout de son nez,la plante finit par mourrir,j’ai eu raison de massifs de ronces,mais ca prend du temps,le paillage tres epais peut, peut etre marcher,mais c’est pas sur

        • Christian Auteur du billet

          La tonte répétée pour tuer ? Pourquoi pas mais c’est un travail de longue haleine.
          J’ai déjà vu un massif de millepertuis ressortir après avoir été recouvert de plusieurs dizaines de cm de terre, alors un paillage pour le tuer je n’y crois pas .

          • Philippe

            Merci pour la réponse , je vais continuer à couper régulièrement .A part décaisser la terre sur une grande profondeur ou le round up, rien à faire pour s’en débarrasser comme je ne peux faire ni la première solution ni ne veux faire la seconde,je vais continuer à couper régulièrement.

  • jmimi50

    Bonjour,

    J’ai une partie de mon jardin en pente à 45°(1,50 m / 1,50 m) et sur une longueur de 20 m, j’ai tondu une fois et ce n’est pas du tout aisé, je voudrais poser une toile de paillage et planter quelques petites haies d’un mètre de haut maximum.
    Quelle sorte de toile me conseillez vous ? Ou une autre solution.

    Merci à vous.

  • Christian

    Bonjour,

    Si vous voulez absolument mettre une toile de paillage, mettez une toile en fibres naturelles . Sinon vous avez aussi la solution de planter un lierre en couvre sol sous vos arbustes. Prenez un lierre comme le « lierre hibernica ». Il a des grosses feuilles et couvre très vite le sol et étouffe bien les herbes.

  • lolo51

    Bonjour j’ai planter une haie d’ornement et est effectivement une toile de paillage au sol et vu la longueur de la haie si j’achete du paillage ça risque de me couter un bras, j’ai du mal a comprendre comment effectuer tout cela naturellement en quantité suffisante pour couvrir 40 m de haies car il est vrai que les mauvaises herbes pousses quand meme la ou j’ai trouer la toile pour planter

    CVos conseils seront les bienvenue j’avoue que si je pouvais me passer de cette toile je serais plutot pour mais la remplacer par quoi eviter d’arracher les mauvaises herbes toutes les semaines

    • Christian Auteur du billet

      Vous n’êtes pas obligé d’acheter votre paillage. En guise de paillage vous pouvez prendre de la tonte de pelouse, de l’herbe coupée, des déchets de taille broyés. Beaucoup de commune et d’entreprise d’espace vert donnent leur broyage de déchets verts.

      • Claudine

        Bonjour, lorsque j’utilise l’herbe de tonte pour pailler les cultures, il y a des moisissures qui se développent en dessous et de nombreuses petits insectes qui pullulent sous l’herbe.
        Tout le monde conseille d’utiliser l’herbe de tonte mais j’y trouve ces deux inconvénients et j’ai même un plan de betterave rouge dans les tiges ont été recouverte d’une matière blanche apparemment une sorte de mousse ou de moisissure.
        Pouvez-vous me dire ce qui se passe et si j’utilise mal la tonte de pelouse ?
        Je vous remercie pour vos conseils. Cordialement

        • Christian Auteur du billet

          Les moisissures qui se développent sont normale. Ceux sont elles qui vont dégrader votre tonte. Les petits insectes sont également là pour manger la tonte et la dégrader. C’est très bon pour votre sol. Veuillez tout de même à ne pas mettre de tonte fraiche tout contre vos plants de légumes et surtout à ne pas mettre trop épais si votre tonte est fraiche.

  • Didier

    Bonjour,
    Comme Fab j’utilise une toile de paillage uniquement dans le potager. Le résultat est très très bon.
    Par contre je l’enlève après les récoltes pour bécher et y faire un apport en « vitamines ».
    Mais pour les haies j’utilise du paillage naturel (surtout de la tonte).

      • Didier

        Bonjour,

        une petite question, j’ai installé l’arrosage automatique dans le potager sous la toile de paillage afin de limite l’évaporation d’eau l’été (enfin encore faut il du soleil !) , est-ce une bonne solution ?
        Merci

        • Christian Auteur du billet

          Oui c’est une bonne solution. Avec une telle configuration, il faut aussi penser à arroser moins souvent pour que les racines des plantes descendent plus en profondeur et ne restent pas juste sous la toile sinon gare aux coups de chaud.

  • Joseph C.

    Bonjour, tout d’abord merci pour cet article.
    Si sur la toile de paillage tissée, je mets des écorces vendues en jardinerie, les nutriments seront quand même donnés à la terre non?

    Merci pour votre réponse

    • Christian Auteur du billet

      Pas de soucis, mais ce n’est pas très esthétique. Attention tout de même que ce ne soit pas dans un coin trop venté car la toile de paillage freine plus le vent et donc force plus.

  • Judicaël@économies au jardin

    Bonjour,

    Je ne suis pas trop fan non plus de ce type de toile de paillage. Pourtant je n’ai pas trouvé de solution plus adéquate pour mes talus où j’ai planté les arbustes de haie. Ils sont pentus et je n’avais pas à l’époque pensé à une toile plus naturelle.

    Les magasins où je suis allé n’en proposaient pas.

    Que peut ont mettre sur un talus en dehors d’une toile ? y a t’il d’autres possibilités ?

    Salutations

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Judicael
      c’est sympa d’être passé sur mon blog.

      Les talus peuvent très bien être paillés avec du broyats de végétaux. En couche un peu épaisse ça marche très bien pour l’herbe, et garder mieux l’humidité.

  • cesarine

    bonjour,
    j’utilise la toile de paillage pour mon jardin car mes planches font au total 550m2. Le terrain est plutôt argileux, à 1000m d’altitude et avec les bâches, plus besoin d’arrosage (pas une goutte de tout l’été)!
    Mais il est vrai que j’enlève les bâches à l’automne et que je rajoute du bon fumier une année sur deux…
    cela reste un investissement intéressant car j’habite à 1/2h de ce jardin et du coup je peux n’y aller qu’une fois par semaine. Le seul gros travail est la plantation qui est plus longue qu’en pleine terre mais après cette étape, il n’y a plus que du travail de ramassage et de surveillance (je n’ai que le problème des piérides et encore).
    En tout cas la culture la plus intéressante avec les bâches est celle des courges : un rendement impressionnant et jamais un fruit pourris (5 pieds de Muscade = 24 fruits de 8 kg en moyenne chacun).
    Donc un bon produit quand on a un grand jardin

  • sam

    Bonsoir,
    J’envisage de planter quelques arbustes et plantes sur une zone de 15 m² environ. Je pensais à la toile de paillage recouverte d’un paillage minéral (ardoise probablement) pour éviter le désherbage et avoir un bel aspect esthétique.
    A la vue de vos commentaires je me dis que la toile n’est pas la bonne solution, d’autant que mon sol est déjà pauvre en matière organique.
    En conséquence, je pense plutôt mettre un paillage type BRF, recouvert également d’ardoises.
    Alors voici mes questions :
    – primo, la combinaison BRF / paillage minéral est-elle souhaitable?
    – secundo, quelle est la « durée de vie » du BRF? quelle épaisseur appliquer?
    – tertio, où se procurer du BRF? y a-t-il différents type?
    – quarto, je suis ouvert à toutes vos critiques et conseils…

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,

      Si vous mettez un bonne couche d’ardoise, vous n’avez pas besoin de toile ( mais il vous manquera tout de même l’apport d’humus au sol).

      BRF et paillage minéral ne sont pas très compatible car le BRF se décompose et doit donc être renouvelé tout les deux ans voir trois ans. Attention a ne pas confondre BRF et paillage de broyat de bois sec.Le BRF est du bois frais. Ca n’a pas du tout le même effet.
      Le BRF se met en épaisseur de 2 à 5 cm. Vous pouvez trouver du BRF auprès des élagueurs de votre région.

  • besse

    bonjour
    j’ ai une haie au fond de mon jardin qui a deja très bien pousser , mais il existait sur une longueur de 20m et largeur 1m toute une bande de pelouse . comme sa devient compliquer de tondre j ai donc retirer en surface toute mon herbe . maintenant que me conseiller vous de mettre a la place ? pour ne plus etre embeter et surtout plus a avoir a tondre ?
    merci

  • carlos

    Bonjour,
    Pour mes allées et sous mes haies, j’utilise du carton sans encres (l’herbe est systématiquement étouffée).Je mets du BRF par dessus, c’est assez esthétique et je pense que la vie du sol est préservée. Comme le carton se dégrade environ après six mois, je rajoute un peu plus de BRF au fur et à mesure. Qu’en pensez-vous?

  • marie

    bonjour, je viens d’acheter une maison, et je découvre dans le jardin (à l’état brut, terre et gadoue) des tas de toiles enterrées sous 5-10 cm de profondeur…. je suppose type toile de jute ou de paillasse… là où jadis il y avait des allées ou un terrain de jeux… j’esasye vainement de les enlever, j’y arrive quand elles sont petites à force d’oter la terer qui les recouvre, mais c’est de l’ordre de 5%… les 95% restent en place malgré mes efforts… peut-on les laisser et espérer que de l’herbe poussera malgré tout ? ou faut-il par je ne sais quel moyen retourner tout le jardin pour arriver à les enlever ?
    bonne journée

    • Christian Auteur du billet

      bonjour,

      ce n’est pas de la toile de jute, sinon elle serait déjà décomposée car la toile de jute est biodégradable.
      Ce doit être de la toile de paillage synthétique. Le mieux serait tout de même de la retirer complétement.Le plus simple et de le faire avec un tracteur munie d’un griffon ou du charrue. Je l’ai déjà fait et ça marche très bien.

  • Moy

    Bjr,
    J ai vu votre réponse pour avoir des pieds de haies « propres » sans mauvaises herbes, vous conseillez de répandre l herbe de tonte, c est bien cela ? Comment va t-elle vieillir et disparaitre ?

  • Zeity

    Bonjour Christian,
    Je suis entrain de créer sur un jardin-potager dans le sens permaculture, si possible sans labours.
    D’une terre argileuse et très peu profond (sur de la roche calcaire), je n’arrive pas à la faire tenir en forme de buttes car l’eau les lessives trop et donc découvre les racines.
    Pour cette année je suis en train de poser des planches entre 15 et 25cm de hauteur (selon les futurs plantations), espacées de 1m10 sur 15 à 20 mètres de long, afin d’augmenter la profondeur.
    Ayant tout pailler avec de la tonte d’herbe et de la paille, je me retrouve à poser mes structures directement sur celui-ci, puis je rempli mes lignes de terre entre les planches donc.
    On m’a dit récemment que c’est une erreur, que je devrais enlever le paillis, mettre ma terre directement sur « la terre » et non sur la paillis afin d’éviter une faim d’azote justement. M’a-t-on bien conseillé ?
    Merci de m’avoir lu et à bientôt.
    Zeity

    • Christian Auteur du billet

      Bonsoir Zeity, et pardonnez moi pour cette réponse un peu tardive.

      Effectivement si vous avez mis beaucoup de paille séche, il y a un risque de faim d’azote, mais si il s’agit juste de quelques cm pas de soucis. Au pire faites des arrosages au purin d’ortie et tout rentrera dans l’ordre.

  • Christine Delfosse

    Bonjour,
    D’accord à 1000% avec cet article ! Cette épidémie de bâches tourne à la pandémie. Je vis dans un coin de campagne cauchoise et tous les nouveaux arrivants, nostalgique sans doute de la ville et du béton, s’empressent ainsi d’étouffer les talus, allant jusqu’à abattre des hêtres et des chênes plus que centenaires. On ne pense pas assez non plus aux petits animaux, comme les hérissons, qui s’éveillant après leur hibernation ne trouvent pas la sortie et finissent par mourir. Les mauvaises herbes n’en sont pas en réalité, la nature sait ce qu’elle fait ELLE ! Dans mon jardin, j’aménage certaines zones pour les rendre confortables (s’allonger sur un lit d’orties c’est pas génial), mais je n’emploie aucun pesticide, ni herbicide, ni bâche. Je mets de bons gants et je désherbe à l’ancienne. Je veille à laisser des espaces « sauvages » où les herbes poussent comme elles le souhaitent pour le bonheur des insectes. Je peux ainsi observer dans mon jardin toute une petite faune sauvage. Ne soyons pas égoïste, partageons notre espace.

    • yvon

      Bonjour Christine,
      Je comprends ton courroux devant tant de bétise. J’ai vu, récemment,un reportage sur ces propriétés, en pays de Caux, entourées de talus plantés d’arbres centenaires. Magnifique et à sauvegarder au même titre qu’un bâtiment historique.
      Hélas, je pense qu’il n’y a rien à faire pour empêcher cela, et le vaccin contre la connerie n’existe pas…
      Avec toute ma sympathie.
      Yvon.

      • Christian Auteur du billet

        SI il y a des choses à faire pour empêcher cela. Il faut dénoncer haut et fort ce genre de pratique et sensibiliser les gens le plus possible.

        Si chacun fait un petit remous dans son coin, la vague finit par grossir et submerger la connerie.

  • charton

    OUI VOUS AVEZ RAISON QUANT A L4EFFET SUREMENT PLUS NEFASTE QUE BENEFIQUE DES TOILES DE PAILLAGE , IL N EN RESTE PAS MOINS QUE QUELQUEFOIS CA PEUT RESTER UNE SOLUTION ET C EST MON CAS , JE SUIS AGEE AVEC UNE MAISON QUE JE N HABITE QUE QQS JOURS PAR MOIS ; JE N AI PAS LES MOYENS DE FINANCER L AIDE D UN JARDINIER ET LA TOILE DE PAILLAGE ME PERMET DE TROUVER QD J ARRIVE DES ESPACES VERTS PROPRES ET NON PAS DES HAIES COLONISEES PAR LES RONCES LES ORTIES ET LES CHARDONS ET D ETRE OBLIGEE DE PASSER PLUSIEURS JOURS A TOUT NETTOYER SI TANT EST QUE CES JOURS LA MES ARTICULATIONS NE ME FASSENT PAS SOUFFRIR. Les RESIDENCES SECONDAIRES DOIVENT RESTER UN PLAISIR ET C EST POUR CETTE RAISON QUE LA TOILE DE PAILLAGE A DU SUCCES CAR BEAUCOUP DE GENS N ONT PLUS LE TEMPS OU LES MOYENS DE PAYER COMME AVANT DES JARDINIERS CAR LES CHARGES DE PRESTATAIRES DE SERVICE SONT DEVENUES TROP ELEVEES SINON BIEN SUR QUE TOUT LE MONDE PREFERE UN BEAU JARDIN SAIN SANS TOILE SYNTHETIQUE ……QUAND C EST POSSIBLE . JAI ESSAYE LES DECHETS DE TONTE LE RESULTAT RESTE ALEATOIRE QD A LA REPOUSSE DES CHARDONS LISERONS ORTIES RONCES SUROUT EN ETE QUAND IL N Y A PLUS DE DECHETS CAR PLUS DE TONTE ; IL FAUT ACCEPTER LES INCONVENIENTS DE CHAQUE CHOIX , JOTERAI LA TOILE QD LES ARBRES AURONT COUVERTS LE SOL C EST DIFFICILE MAIS FAISABLE JE L AI FAIT IL Y A 2 ANS SUR UN HAUT TALUS SEULE EN TAILLANT LA TOILE ET EN TIRANT APRES AVOIR ENLEVE LES AGRAFFES C EST LE PPLUS DUR . LA TOILE DE PAILLAGE CORRESPOND A LA VIE ACTUELLE OU LE TEMPS ET L ARGENT SONT UN VRAI PROBLEME BIEN A VOUS

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,

      Bien entendu il y a des cas où la toile peut rendre des services (il ne faut pas être extrémiste ) mais je maintiens que ça empêche le sol de se régénérer.
      Pour ce qui est du paillage, il est vrai que c’est une autre organisation de travaille au jardin, il faut prévoir du stock pour la saison où ça manque et surtout prévoir de planter des végétaux qui vous produiront du paillage en quantité et durée suffisante pour tout votre jardin.

      LA TOILE DE PAILLAGE CORRESPOND A LA VIE ACTUELLE OU LE TEMPS ET L ARGENT SONT UN VRAI PROBLEME BIEN A VOUS

      Le problème c’est que la vie actuelle nous mène droit dans le mur si nous ne changeons pas nos façon de faire. Il est bon de penser aux générations futures. Pour ce qui est de l’argent, le paillage maison est gratuit; pour ce qui est du temps, on en a tous la même quantité, après c’est une question de choix.

  • sandrine

    bonjour ! je me suis trompée (bas oui je suis une citadine hi hi hi ) et j’ai acheté de la toile de paillage a la place du brise vue 🙁 est ce que je peux m’en servir comme brise vue quand même svp , merci 🙂

    • Christian Auteur du billet

      Bonsoir Sandrine,

      Si vous êtes dans un coin sans vent, vous pouvez le faire; mais s’il y a beaucoup de vent il vaut mieux pas.
      Je vous explique pourquoi: le brise vue laisse passer l’air et donc n’a pas trop de prise au vent, alors que la toile de paillage ne laisse pratiquement pas passer le vent et celui va forcer énormément et risque de tout arracher ou tordre ( fil de fer et grillage s’il y a)

  • sandrine

    ah oui effectivement c’est peut être pas une bonne idée alors 🙁 merci beaucoup pour votre conseil ! sinon si vous avez une idée je suis preneuse car je cherche pour 50 m de long en brise vue mais du pas cher et du bon brise vue c’est a dire qu’on voit pas a travers

  • yvon

    Bonjour Christian
    Je viens de voir l’émission « Midi en France » sur la 3.
    On a présenté un maraîcher bio qui vendais ses légumes juste cueillis au marché local et les clients en étaient très satisfaits.
    Mais une chose me chagrine, toutes ses cultures sa faisaient sur bâches plastique : d’où ma question : cette culture sur plastique est-elle autorisée en bio?
    Merci pour ta réponse, amicalement.
    Yvon.

  • anne

    bonjour,
    j’ai énormément de trèfles dans mon jardin
    puis je me servir des herbes de tonte comme paillage où est se que le trèfle risque de repousser plein pot au pied de mes lilas si je m’en sert comme paillage ?
    cordialement
    Anne

  • anne

    bonjour,

    j’ai des trèfles à foison dans ma pelouse
    puis utiliser l’herbe de tonte pour pailler mes arbustes sans risque que le trèfles ne repousse à leurs pieds ?
    merci pour tous vos bons conseils, j’ai enlevé illico presto la toile de paillage que j’avais mis au pied de mon olivier….
    cordialement
    Anne

    • Christian Auteur du billet

      Vous pouvez l’utiliser en paillage, mais si vous ne voulez pas risquer que du trèfle germe là où vous pailler, vous devez tondre votre trèfle avant que ses fleurs ne sèchent ( murissent) sinon il y a possibilité de graines et donc de semis. Mis à part ça, le trèfle vivant est un très bon paillage naturel.

    • yvon

      Bonjour,
      J’ai aussi beaucoup de trèfle dans le pré-verger, ainsi que de l’achilée millefeuille et du pissenlit.
      Je tonds tout ce monde régulièrement et tout part en paillage ou au compost sans aucun soucis.
      Sans compter que ces plantes, lorsqu’elles sont fleuries, sont bien belles dans le gazon.
      Cordialement!
      Yvon.

  • Anne

    Bonjour, j’utilise la toile de paillage qui fait merveille contre le chiendent ; voici comment je procède quand je veux récupérer un coin infesté ; à l’automne après avoir sommairement tondu (ou pas) je mets une très grosse couche de foin/feuilles mortes/brindilles et BRF (lui,en petite quantité); je laisse jusqu’au printemps ; à cette période en général, le chiendent commence à traverser le paillage naturel qui a déjà passablement diminué. J’en rajoute une petite couche et je mets la toile de paillage ; le soleil aidant, tout est mort au bout d’un mois. Les racines de chiendent sont devenues noires ; en mai, j’y plante les tomates en ayant enlevé la toile.
    NB : Je mets la toile de paillage afin que le sol puisse continuer à se gorger d’eau ;

  • bernard

    Je pensais mettre de la toile de paillage sur mon terrain, j’y ai planté environ 1000 arbustes et l’entretien demande pas mal de temps.
    Je viens de lire les différents commentaires et suis de nouveau indécis.
    Il faut dire également que je suis envahi de prêle des champs, dans un terrain humide (près de la mer).
    Comment faire ?

  • Martine

    Bonjour, votre article est très intéressant mais je viens de le découvrir un peu tard! Voulant créer un jardin facile à entretenir, un jardinier de la ville m’a conseillé de planter mes massifs sur des baches de plantations, ce que nous avons fait depuis un an. Vous pouvez voir cela dans les pages de mon blog. C’est vrai qu’après un an mes rosiers sont magnifiques, mais certaines vivaces n’ont pas aimés. Maintenant je voudrais les nourrir, mais je me pose la question…Est ce qu’un engrais liquide va pénétrer dans cette bache, comme l’eau et bien nourrir mes plantes? Pour les prochains massifs, je vais me reseigner pour trouver des bâches biodégradable. Merci pour vos conseils!

    • charton

      Moi j’ai longtemps fonctionné avec des toiles de paillage pour des raisons que je ne mentionnerai pas ici faute de temps et cela n’aurait pas d’interet pour le lecteur , donc je résume , j’avais a peu près 100 pieds de rosiers sous bâche synthétique et j’avais prévu un trou de plantation assez génereux et je mettais l’enrais au pied de chaque rosier , j’ai toujours eu de magnifiques rosiers qui n’ont jamais eu de maladie sauf pucerons et qqs taches noires , comme bcp de rosiers même sans baches . Je pense que répandre l’engrais sur la bâche est moins efficace car l’eau coule et ne profite pas forcément à la plante directement et va plutot engraisser les bords de la bâche . Avec un trou de plantation génereux on peut même envisager de l’engrais longue durée en granulés .

  • Christian Auteur du billet

    Bonjour Martine,

    et bravo pour votre jardin et votre blog.

    Bien entendu si l’eau passe bien au travers de votre bache, l’engrais liquide fera de même, mais ce n’est pas une bonne solution pour nourrir les plantes. D’ailleurs pour avoir un bon écosystème et des plantes en bonne santé, on ne doit pas nourrir les plantes mais nourrir le sol et c’est la vie du sol qui va nourrir vos plantes. Avec une toile de paillage ce système ne fonctionne plus. Les plantes nourries aux engrais chimiques ont vite des déséquilibres minéraux et surtout sont beaucoup plus sujettes aux attaques des maladies et parasites.

  • tranchet

    BOnjour je voulais mettre une toile pour ma devanture afin d eviter trop decmauvaises herbe sachant que je veux aussi mettre des galets ardoise….ect pour decorer .que me proposez vous de mettre acla place de la toile pour eviter de desherber toutes les semaines car elles réussissent a pousser malgre l epaisseur des galets et ardoise? ? Merci de votre reponse

  • elisabeth

    bonjour,

    Merci pour votre article. Je suis tout à fait d’accord sur le principe et sur les différents commentaires.
    Hélas, j’habite la région parisienne où la course contre la montre font faire de mauvais choix…
    J’ai planté 9 acer ginnala le long de ma cloture en bois il y a 2 ans, et ai décidé d’enlever le gazon que la tondeuse n’atteint pas ainsi que les mauvaises herbes venant de chez les voisins par dessous la cloture.

    Avant ça, j’avais essayé les tontes du gazon au pied des arbres, mais ça sent TRES FORT et la voisine s’en est plainte…j’ai donc dù arrêter.

    Si je mets la toile de paillage (ce n’est pas du plastique mais de l’intissé) sur une largeur de 70cm en bordure de cloture pour éviter d’etre à nouveau envahie par les mauvaises herbes venant de chez ma voisine, et laisse suffisament d’espace au pied de mes arbres pour un paillis naturel, est-ce que que je compromets quand même le bon développement de mes arbres et l’enrichissement de ma terre ?
    Désherber aux pieds des arbres ne me dérange pas, bien au contraire. Mais sur toute la longueur de la clotûre, c’est une autre histoire, et il y a aussi une question d’esthétique…
    merci d’avance et bonne continuation
    Elisabeth

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Elisabeth,

      j’avais essayé les tontes du gazon au pied des arbres, mais ça sent TRES FORT

      Je pense que vous en mettiez beaucoup trop épais. Quand ca sent c’est que ça fermente et si ça fermente c’est qu’il y en a trop d’un coup.

      Du moment ou vous mettez une toile aux pieds de vos arbres, vous diminuez l’enrichissement naturel du sol. Après si vous nourrissez bien le reste de sol non couvert, ça peut faire aussi.

      Essayez de trouver du broyat de bois ( les élagueurs le donnent facilement) et couvrez en d’une bonne couche le dessous de votre haie. Ca ne sent pas, ça nourrit bien le sol et reste assez esthétique. Il vous faudra tout de même en remettre un peu chaque année pour compenser ce qui aura été digéré par la vie du sol.

  • Bernard

    Bonjour
    Toutes ces informations sont très intéressantes. Mais je n’ai pas d’autre choix que d’utiliser une toile.
    – Mon terrain est en pente naturelle d’environ 8%. Une partie est constituée d’un talus en pente de 50% environ. Je pensais il y a 5 ans, planter des arbustes, plantes… mais la qualité de la terre est particulièrement mauvaise (très argileuse pour ne pas dire à 90 %). Rien ne pousse… dégoûté… Du coup, j’ai posé il y a 3 ans un géotextile 25 x 5 m. Aujourd’hui je dois changer cette toile, car le ruissellement de l’eau de pluie a créé des petites ravines et la terre a petit à petit glissé mettant la toile sous tension… Celle-ci commence peu à peu à se déchirer. Je prévois donc tout simplement d’installer une toile étanche, interdisant à l’eau d’y pénétrer.
    – Si vous avez une autre solution (à moindre coût car faire un enrochement est hors de prix). Merci

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,
      désolé de vous dire ça mais je pense qu’une toile étanche serait la pire des choses à faire. Ca n’empêchera pas l’eau de venir en dessous et la terre va littéralement pourrir en dessous (manque d’air + eau). Ca ne sera qu’un cache misère, rien de plus et vous aurez le même problème sous peu.
      Votre terrain glisse ou se ravine parce qu’il n’a plus d’humus et de vie du sol. Pour éviter cela il faut pailler abondement la surface et planter et rajouter du mulch régulièrement. Un sol ne se régénère pas en un jour, ni un mois. Il faut être patient. Rappelez vous, un sol se tient quand il a suffisamment d’humus et de la vie ( entre autre pour votre cas des mycorhize (champignons) ceux sont eux qui tiennent les agrégats du sol).

    • Samailloute

      J’ai également une terre argileuse, mais, en Bretagne, tout pousse facilement. Je fait un paillage gratuit en préparant un « mortier » de terre. Je fais une pâte liquide avec de la terre mélanger avec une hélice sur une perceuse. Il suffit d’en recouvrir les adventices pour les faire mourir, et les graines n’arrivent pas à germer sur la croûte dure, lorsque la glaise et sèche. La pâte étant assez liquide, elle s’étale aisément entre les plantes en place. Il suffit d’en remettre une couche tout les deux ans et de combler les fissures qui se forment quand la glaise durcit. Facile, simple, gratuit, esthétique, non polluant…que demander de plus.

  • elisabeth

    bonjour,

    ma terre est argileuse, mais certainement pas autant que la vôtre car ce que j’y plante pousse…
    je sais qu’il faut amender la terre et bien la mélanger avec ce qui est nécessaire à ce que vous voulez planter (humus, sable, terreau etc selon le type de sol requis). Et forcément arroser et pailler pour lorsqu’il fait chaud…
    il y a des livres sur les plantes qui poussent en terrai argileux. et si ma mémoire est bonne, les pivoines acceptent les terrains argileux…
    Enfin il doit bien y avoir des arbustes qui accepteront d’y pousser et retiendront la terre, ne baissez pas encore les bras…
    si ça peut vous aider…

  • Franco

    Bonjour.
    Désolé je sais que ce n’est aps l’endroit mais je ne vois pas où sur le site poser cette question. Je suis tombé sur votre site lors d’une recherche. J’ai une véranda/chalet à 60cm environ d’une haie de lierre. Entre les deux une allée en terre avec qqs grosses racines. Je voulais y mettre du gravier mais je me demandais si un feutre géotextile bien que laissant passer l’eau allait « déranger » les racines (empêcher de respirer, soleil…). Merci. Cordialement

  • Martin

    Trop tard…

    Ma haie de Photinia est recouverte d’une bâche plastique, avec de bonne ouverture au pied, car j’ai remarqué que l’eau avait du mal à traverser ses bâches et le tout recouvert de 5cm d’écorce de pin, pour éviter les herbes aux ouvertures et pour masquer cette bâche peu esthétique.

    C’est en effet compliqué à retirer alors je crois les doigts pour que cela pousse quand même..

    • Christian Auteur du billet

      le problème avec ces bâches c’est que le sol se dégrade d’année en année, il perd son humus et celui ci ne peut pas être régénéré, donc votre sol s’appauvrit.

  • castrol

    bonjour, je vous remercie pour tous vos commentaires qui m’aident beaucoup; j’avais acheté de la toile agrosol pour mes nombreux cypres. Que me conseillez vous entre la solution de Anne et des vivaces ou plantes rampantes sachant que l’hiver j’ai aussi la neige? Meci pour votre aide.

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,
      la solution de Anne est bien pour un potager ou pour démarrer un massif mais pas pour sous une haie. Il voudrait mieux utiliser des plantes couvres sols, je dirais même des arbustes couvres sols.

      • castrol

        Concernant les arbustes couvre-sol persistant l’hiver pour le dessous des cypres de Leiland est ce possible ? Quels arbustes faudrait il ? Est il possible de ne pas tailler ou faudra-t-il tailler les arbustes couvre-dol ? En fait, une vie entière ne suffira pas pour apprendre le jardin et faire tout ce que je voudrai faire.

  • castrol

    Rebonjour Christian, j’ai un vieux noyer que j’ai transplanté ; il a refait des pousses pendant un an mais l’année suivante, il a séché, j’ai peut être mis trop d’engrais ? Idem pour un sapin, ses épines ont séché deux mois après malgré l’arrosage. Qu’en pensez vous ? Puis je les sauver et comment ? Merci

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,
      Si ils n’ont plus de pousses vertes, c’est fini vous ne pourrez rien sauver. Sachez pour la prochaine fois que l’on ne met jamais d’engrais à une plante nouvellement transplantée, c’est mauvais pour elle et ses jeunes racines. Il faut attendre une reprise sur et certaines avant de les nourrir.

        • castrol

          Pourtant l’engrais je l’ai mis pour le noyer la seconde année quand il commençait à pousser. Pensez-vous qu’un arbre peut être stressé quand il est planté ou replanté ? Je voudrai vraiment sauver le noyer n’y a t il rien que je puisse faire mis à part d’attendre ? Pourquoi l’engrais ne convient pas à la plantation ? Merci encore.

  • decou

    Merci pour les conseils de chacun. Le problème est que quand on ne peut pas se baisser comme moi avec une coxarthrose bilatérale des 2 hanches ( pas encore opérée ), la toile de paillage doit rendre un sacré service.

    • charton

      Tout a fait ok avec votre analyse réaliste des choses , moi idem je souffre d’arthrose des 2 genoux avec certains jours impossibilité totale de plier les genoux , je ne parle meme pas des travaux de jardin , donc la bache a pour moi une utilité certaine et ma foi , pas trop le choix des armes parfois . Il est vrai que certaines intervenants sont jeunes et encore super valides ( Dieu merci heureusement ) rdv dans 20ans . Excusez moi mais nous les presque vieux , on sait ce que cela veut dire!

      • Christian Auteur du billet

        Il est beaucoup moins difficile de mettre un bon paillage qu’une toile.
        Mais la première réflexion qui me vient en lisant votre propos est: Que va t on laisser à nos enfants avec prétexte de confort ou facilité de mise en œuvre ?

  • Floun

    Bonjour,
    Il y a 3 ans, j’ai mis de toile de paillage sur un talus très pentu (50%) pour éviter le ravinement avant que les plantations retiennent le sol. Ensuite j’ai planté mes arbustes rampants. Est-ce que la toile ne va pas se désagréger toute seule dans le temps après que les arbustes auront recouvert le talus et la toile?

    • charton

      Helas non , qd la toile vieillit c’est horrible , elle s’effiloche mais ne disparait pas dans le sol , faut l’arracher a tout si on veut garder un effet esthetique correct , je l’ai fait a plusieurs reprises il y a qqs années , au bout de 5 à 7 ans , elle s’abime par usure et aussi rongée par les uv . Elle n’est pas biodégradable !

    • Christian Auteur du billet

      Pas du tout, c’est du synthétique et donc non biodégradable. Vous allez avoir, au bout de quelques années, des lambeaux et fils de plastiques disgracieux et polluants un peu partout entre vos plantes.

  • Nico

    Bonjour à tous je souhaite faire des allées en cailloux blanc.. Mais entre bache et toile de paillage,geotextile…je ne sais que choisir

    Pouvez vous m’éclairer svp?

    Merci

  • DESAINT

    La toile de paillage vient de m’être conseillé. D’après vos commentaires, je ne l’utiliserai pas.
    En revanche, il m’a été indiqué de placer autour des fleurs fraichement plantées des petits cailloux blancs pour éviter la pousse des herbes et gazon

    • Christian Auteur du billet

      Plutôt que des cailloux, mettez du broyat de branches ou du compost demi mûr, ce sera aussi efficace et ça nourrira votre sol (donc vos plantes). C’est sûr il faut en remettre chaque année mais votre sol et vos plantes seront en bien meilleur santé.

  • alain picard

    tt à fait d’accord avec toi et totalement horifié par cette fausse facilité.
    je dois qd mm admettre que j’y ai songe dans le cadre de ma lutte avec la renouée du japon qui envahi mon champ et abord,
    que faire ?
    mm en passant déjà + de 20 heures sur un carré de 4×3 cela revient et revient … grrr
    Cdt
    a

    • Christian Auteur du billet

      Ah la renouée ! un fléau qui est pris trop à la légère par les autorités administratives.
      J’ai vu des communes qui, sans ce soucier de quoi que ce soit, comblent les bords de route avec de la terre pris en bord de ruisseau pleine de racine de renouée. C’est sur qu’avec ça l’invasion se propage vite.

      Pour les toiles de paillages, pas de remords, de toute façon ça n’arrête pas la renouée. Sincèrement, pour l’instant je ne connais pas de vraie solution efficace. Le seul truc a faire est de couper le plus souvent possible pour épuiser la plante.

  • astrid

    bonjour Christian ,
    je reviens sur cette toile de paillage que nous avons installé comme jardinier débutant , je suppose que les rats s’y sont installés là dessous , car figurez vous , à l’emplacement de la future terrasse dont une partie des terres à étaient retirées comme j’en avais marre de désherber j’ai mis cette année la toile qu’on met avant la préparation de grave pour les remontées d’herbes, en espérant qu’on puisse faire ça cette année, d’autres priorités dans la maison on fait que c’ est resté comme ça , et cet été on avait même mis la piscine des petits enfants par dessus. lors de fortes pluies fin septembre j’ai vu un rat nager en dessous , puis un autre et un autre côté ou je faisais le jardin ,et les herbes ont repoussées donc faut tout recommencer, j’ose plus sortir de chez moi , je déprime … on a acheté donc le tourteau de ricin il est arrivé hier mon mari va en mettre dans tous les trous , question : faut il retirer la toile de paillage des haies ? dois je mettre du tourteau de ricin en dessous? , la haie est de début de l’année par dessus on avait mis du BRF pour cacher cette toile , l’autre toile pour la terrasse a bien entendu était enlevée on attend un maçon pour nous faire le muret et ensuite faire la fondation de cette terrasse. côté jardinage j’ai abandonné j’ai trop peur , comme je vous dis j’ose plus sortir de chez moi , j’en deviens malade… quand on aura traité on pense ensuite acheter un chat ou un ratier , j’ai avisé le Maire , il réagit pas , j’ai eu les décrets , un piégeur est même venu , vous pourrez lire ma page sur FB https://www.facebook.com/LES-RATS-De-Marchezais-1086045791429811/?ref=bookmarks . . mais comme je disais dans un autre commentaire , y a pas que le paillage qui fait qu’il y a ces nuisibles , les champs , le fossé … je sursaute à chaque mouvement dans la terre , souvent c’est les oiseaux suis au bord de la crise de nerfs , j’ai pourtant vécu dans le passé à la campagne , j’avais pas cette crainte . Je sais qu’il y en a qui vont en rire et dire d’aller vivre en appartement , qu’ils s’abstiennent de leur moquerie. Merci

  • Séb B.

    Bonsoir,

    Je souhaite faire 2 rangées d’oliviers avec un gravier décoratif, quels moyens anti-herbes me conseillez vous ? et qui ne coute pas un bras bien entendu ?

    Dans l’attente de vous lire,

    Cordialement.

  • Marc B.

    Bonjour,
    j’étais sur le point d’acheter une toile de paillage quand je suis tombé sur votre article. Ça me fait hésiter. J’ai environ 50 mètres de haie sur un mètre de large, et je n’ai pas envie de passer un quart de mon temps de tonte à passer entre mes arbustes (ce que je faisais au début), du coup c’est la solution toute trouvée. Au début, je mettais de la tonte, et ça marchait bien, j’économisais 20-30 minutes sur mes 2 heures de tonte, mais au bout d’un moment à certains endroits, ça devient trop épais, ce n’est pas esthétique, et sinon l’herbe repousse. Donc je pensais toile de paillage.
    Ceci dit, vous avancez une piste qui me plaît bien, c’est de mettre des plantes couvre-sol. Alors je suis prêt à passer du temps à mettre ça en œuvre mais est-ce que c’est efficace (peu d’entretien une fois installé) ? Vous parlez de plantes vivaces : je n’y connais pas grand chose, avez-vous des exemples ? Est-ce que vous avez écrit un article là-dessus ? Sinon, connaissez-vous un site qui en parle ? (j’ai déjà parlé à la jardinerie, mais je trouve la vendeuse imbuvable avec ses remarques : « vous dîtes mauvaises herbes, nous on dit « adventice » » ou « une toile ? Bah moi, je mets du paillis, ça marche très bien ». (sur ses 10 mètres de haie)

  • KICMOUN

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article et une bonne partie des questions/ réponses, alors je me trouve confronté à un souci, j’ai devant ma terrasse une bute ou il y avait des rosiers en grands nombres, planter par ma maman, j’ai pris contact avec un Spécialiste Espaces Verts, afin de refaire cette bute et surtout de palier aux innombrables muscarines qui l’avaient envahie.
    Ce spécialiste a bien retiré les rosiers, mais je suis resté en charge de nettoyer toute cette terre, ces racines,. Etc.. Bref, là n’est pas vraiment ma question, je dois replanter les rosiers et il était question de mettre une toile afin de pouvoir parsemer de cailloux l’ensemble des parties restantes.
    La terre de cette but et tout simplement un terreau, soit de très bonne qualité.
    Au vue de ce que j ai lu, j’ai bien peur d’appauvrir la terre et de faire subir de mauvaises choses à ces rosier auxquels je tiens temps.
    Merci de m’éclairer et de me trouver une solution rapidement, au vue d’une météo clémente je dois sortir mes rosiers plantés dans le potager…
    Merci

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour,

      je ne sais pas ce que vous appelez « muscarines » chez vous, pour moi la muscarine est une toxine provenant d’un champignon.

      Franchement si ce sont de vieux rosiers, à votre place je ne les aurais pas arraché, c’est vraiment risqué pour la reprise.
      Si votre « muscarine » est de l’herbe indésirable, il aurait suffit de faire un très gros paillage de bois frais broyé et en le renouvelant régulièrement vous auriez fait disparaitre ces herbes sans risque pour les rosiers.Maintenant je pense que le mieux est de mettre du compost bien fait dans votre terre, de replanter vos rosiers en leur fait un bon pralinage de racines et de couvrir votre massif de broyat de bois frais ou broyat de déchets verts.

      • kicmoun

        Bonjour Christian,
        En effet excusez moi ce sont des « MUSCARI » qui ont envahi entièrement la bute. Avant mon intervention décrite, j’avais utilisé un désherbant bio, à part le fait de jaunir les feuilles, tout est revenu, d’où mon nettoyage complet de la terre, oignon par oignon, racines… En ce qui concerne les rosiers j’ose espérer qu’ils ne souffriront pas car j’y tiens vraiment. Vous me proposer de mettre du compost, du bois broyer, déchets verts. 1) je n’ai rien de cela et ? pour en obtenir et 2) quelle odeur cela peut produire en bordure de terrasse ? La terre est bien noir, un vrai terreau..je pensais replanter les rosiers, laissé de l’espace autour (arrosage et humus) et recouvrir le reste d’une toile pour y mettre les cailloux.. Voilà.. Travail prévu samedi car il devient urgent de replanter les rosiers.. J avais pourtant fait appel à un professionnel.. Bien cordialement.

  • riviere bernard

    bonjour christian
    j’ai lu avec attention votre article sur les toiles de paillage
    cependant et apres des annes a desherber nos enormes surfaces de vegetations ( massifs , arbres, arbustes.) j’envisage d’en poser
    nous avons essaye un  » paillage » mineral…….qui a bien fonctionner durant quelques temps , mais la terre finit par remonter et les mauvaises herbes sont de retour
    mon projet; recouvrir le sol de nos massifs avec ces toiles de paillage que je vais ensuite recouvrir de mineral pour un cote esthetique, mais je compte laisser  » un cercle de terre suffisant autour de chaque arbre et arbuste afin de continuer a leur apporter du compost chaque annee
    qu’en pensez vous,? merci de votre reponse

    • Christian Auteur du billet

      les apports de compost seront très localisé (autour des plantes) alors que vos plantes ont des racines qui vont très loin donc votre toile fera perdre en fertilité et en structure votre sol. Et si l’herbe doit venir (par manque de paillage) elle viendra autour de vos plantes, donc autant ne pas mettre de toile du tout et bien pailler partout.

  • Sabine

    Bonjour Christian, merci beaucoup pour tous vos conseils. J’ai d’autres problématiques qui s’ajoutent pour l’aménagement du jardin. En effet nous souhaitons mettre fin au désherbage manuel, mais le paillage naturel ne nous convient pas car les chats s’en servent de litière, les escargots et les limaces semblent bien s’y plaire… Auriez-vous des solutions svp?

    • Christian Auteur du billet

      Pour éviter le désagrément des chats ( et des limaces) il faut mettre un paillage lourd et grossier, style bois broyé, et éviter les paillages fins, style lin ou chanvre.
      De études ont montré que les terrains avec paillage n’attirés pas plus les limaces et escargots qu’ailleurs.

  • Guillaume

    Bonjour Christian.
    Merci pour cet article et les reflexions que suscitent l’utilisation de la toile de paillage. Je comptais utiliser de la toile de paillage dans un cas précis : j’ai un roncier de 4m sur 8m que je souhaitais couper (en déracinant le plus possible) en Oct/Nov afin de l’affaiblir avant l’hiver, puis poser une toile de paillage pour éviter toute repris (de façon temporaire) avant de replanter dans ce massif… Est-ce une bonne idée ?

    • Christian Auteur du billet

      Si vous avez une bonne toile noire, vous pouvez juste broyer les ronces à ras le sol et couvrir en profitant des dernières chaleurs de l’été pour donner un effet de solarisation. Ainsi la destruction sera plus rapide. Il faut couvrir plus large que l’espace des ronces sinon ils risquent de ressortir de côté. J’ai déjà fait ça et ça marche très bien. Vous devez laisser votre bâche le plus longtemps possible.

  • Mika

    Bonjour,
    Je viens de lire votre article sur les toiles de paillage et n’avais jamais penser a ses effets nefastes.
    Je souhaiterais realiser un petit jardin japonais. Sur une surface délimitée par de barres de chiste j’aimerais mettre du gravier blanc assez gros. Je pensais mettre une toile de paillage avant pour eviter l’apparition de l’herbe et des mauvaises herbes puis y planter quelques végétaux.
    (La surface est deja composée d’herbe).
    Que me conseillez vous dans ce cas?
    Merci.

  • antoinette

    Bonjour Christian,
    Je souhaite faire un massif de rosiers couvre-sol sur une longueur de 10 m environ. Quel type de paillis me conseillez-vous pour empêcher la prolifération des mauvaises herbes et surtout des rumex.
    Merci pour vos conseils.

    • Christian Auteur du billet

      Je vous conseille un broyat de déchets verts sur une bonne épaisseur (au moins 5 cm) à renouveler dès qu’il disparait. Par contre ça ne tuera probablement pas les rumex déjà en place. Le rumex est une plante indicatrice des sols tassés. Je vous conseille, avant de planter, de décompacter votre terre tout en enlevant les rumex en place.

      • Bruno I.

        Bonjour,

        Votre article confirme une idée que je voulais appliquer. J’ai des clôtures électrique, environ 2km, et je suis constamment en bataille pour que les ronces, les herbes ou autre viennent toucher mes fils électrique et de ce fait me créent une perte de puissance. Donc je pensais mettre un bon coup de débroussaillage et ensuite une bâche de paillage pour tuer les herbes sous les clôture.

        Merci.

          • Régis

            Bonjour Christian,
            Merci pour tous vos conseils (je suis un débutant). Je fais actuellement construire une maison et je voudrais planter des haies (plusieurs sortes avec baies pour les oiseaux, d’autres pour attirer les insectes…) sur 35m de longueurs à un endroit rempli de ronces, mûres (2m50 de haut sur 1 m de large). Actuellement, je suis en train de tout débroussailler et coupe à ras du sol et pensais avant de tomber sur votre site à mettre une toile de paillage afin d’éliminer ces ronces. Après vous avoir lu, je pensais faire un paillage épais avec de l’herbe tondue pour les « étouffer »(il y a un terrain de football à coté de chez mois avec des tas énormes). Ma terre semble bonne (d’énormes vers de terre après le terrassement) mais rempli de pierre : terre du Causse en Aveyron. Merci pour votre aide.

          • Christian Auteur du billet

            Les ronces sont très difficile à enlever. La meilleur technique est la solarisation en été. Les couvrir en hiver les affaiblie mais il en ressort toujours au printemps lorsque la végétation redémarre. Le meilleur moment pour les étouffer et le moment où elles sont en pleine végétation. Pensez bien que vous ne les aurez pas en une fois, il va falloir y revenir.

  • DOLA Marie

    Bonjour,
    Lorsque le sol est en pente, est ce mieux une toile de paillage ou conseillez vous autre chose?
    Je pense également à l’effet de la pluie qui peut emporter la terre!
    Merci pour votre réponse

    • Christian Auteur du billet

      Je ne conseille jamais les toiles de paillage pour couvrir le sol de façon permanente.
      Sur un sol pentu, un bon paillage grossier ( style broyat de branche ) fait très bien l’affaire.
      Pour un sol très pentu, le mieux est la plantation de plantes couvres sol qui racinent de partout.

  • DELSOL

    C’est simple je paille avec une bonne couche de foin de 25 cm d’épaisseur-Par contre pour que la terre se réchauffe plus vite « le foin empêche de faire chauffer la terre  » ,je recouvre dés le début de février et même un peu avant d’une bâche noir et foin +bâche ,quoi que vous puissiez dire donne d’exellent résultat -Chacun voit midi a sa porte – J’ai dit !
    Serge

  • Pierre Jeannot

    J’ai 1 petit potager et l’année dernière j’ai planté des tomates après avoir recouvert le sol d’une toile de paillage.Je suis content du résultat car je n’ai pas eu la corvée de désherbage.J’ai arraché ensuite les pieds de tomate,il n’y a pas d’herbe sur le sol. J’ai remis la toile mais je me demande si je dois l’enlever pendant quelque temps et quand ?
    Merci à ceux qui pourront me renseigner…

    • Christian Auteur du billet

      l’idéal est de la retirer tout le début du printemps pour que votre sol se réchauffe un peu, respire, et également pour y apporter de la matière organique.
      Vous pouvez la remettre à partir d’avril-mai pour éviter à l’herbe de repartir trop fort ou tout simplement quand vous mettez vos planches en cultures.

      • Simone

        Bonjour Christian,
        que pensez-vous des bionattes? je cherche une solution anti-ravinement pour un talus de 5m de hauteur
        à 60° quelques rares herbes ont réussi à s’accrocher sur de la « boulbène » une veine de sable et un genre d’argile? Bionattes ou tissu paillage ou treillis plastifié. Le chèvre-feuille et le cotoneaster rampant essaient de s’accrocher.

        • Christian Auteur du billet

          Bonjour Simone,

          Les bionattes sont parfaites pour stabiliser des talus le temps que les plantes fixent le sol avec leurs racines. Il faut qu’elles soient bien plaquée au sol sur toute leur surface.
          Prenez garde à bien acheter des bionattes 100% biodégradables car on en trouve souvent avec une maille plastique à l’intérieur ou sur le dessus. Privilégier les nattes en fibres et cousus avec du coton ou du sisal.
          J’ai bien recu et vu les photos de vos buttes. C’est très raide ! il va falloir bien fixer les nattes.
          Pour des buttes raides comme la votre, il y a aussi la solution de poser un grillage en fer et d’y faire monter des plantes grimpantes ( lierres, chèvre feuilles, bignone, polygonome, etc). L’idéale est de choisir des plantes qui racines le long de leurs tiges. Au bout d’un certain temps, quand les plantes grimpantes auront bien colonisé la grille, d’autres plantes naturelles pourront se fixer sur le sol créé et stabilisé par les grimpantes. Choisissez de préférence une grille non plastifiée et non galva pour qu’elle puisse se dégrader avec les années. Si un jour vous voulez planter une plante un peu plus grosse au milieu, il vous suffit de faire un trou dans la grille à une pince coupante.
          Le secret de la bonne stabilisation des talus est de bien faire plaquer la nattes ou la grille au plus près du talus et ça sur toute la surface.
          Bon travaux à vous.

          • Simone

            Merci Christian pour cette réponse.
            J’ai encore une question: Je m’oriente vers les plantes grimpantes et le grillage. Mon soucis c’est que les plantes se grillent sur le grillage! Je pensais associer au grillage un filet en coco du moment qu’on en fixe un , on peut mettre les deux ensemble. Est-ce une bonne idée ou pas nécessaire?
            Simone

          • Christian Auteur du billet

            Oui tout à fait. Mettez la bionatte dessous et le grillage par dessus. Ca garde effectivement bien mieux l’humidité et les plantes s’installent beaucoup plus facilement.

  • Rebecca

    Mon mari avait mis il y a une dizaine d’années du géotextile sur un parterre ou on avait planté plusieurs arbres et arbustes (lauriers roses, palmier, buis, lavandes)
    Les buis ont été ravagé par une maladie du buis il y a 3ans. Donc plus de buis. Mes lauriers roses sont très grands mais souvent manquent de fleurs ces dernières années, et ont les feuilles qui jaunisse et tombent.
    Oubliant qu’on avait mis ce géotextile il y a 10 ans, je suis allée « consulté  » mon pépiniériste qui ma demandé s’il n’y avait pas un problème de sol. Au retour j’ai commencé à vouloir aerer le sol autour et je suis rapidement tombé sur ce fichu géotextile. J’ai donc passé mon après-midi à l’enlever, bout par bout avec des ciseaux et beaucoup de l’huile de coude! Que conseillez vous pour soigner le sol. Il y a du coup beaucoup de feuilles etc de l’année dernière qui tapissent le sol, et beaucoup de restes de copeaux de bois qui se sont décomposés

    • Christian Auteur du billet

      Bonjour Rebecca,

      Bravo! c’est une très bonne chose d’avoir enlevé cette toile.
      Maintenant pour enrichir votre sol et le remettre en état, il va falloir lui apporter du compost, je dirais même beaucoup de compost. Vous pouvez également aider vos plantes en leur apportant du jus de compost. Vous trouverez la recette ici:
      Vous pouvez aussi apporter un produit naturel très efficace qui s’appelle « Bactériosol ». Vous trouverez ça en jardinerie.

      • Rebecca

        Merci beaucoup pour votre réponse. Mon élagueur m’a gentiment déposé 2 godets de branches et feuilles broyés que j’ai mis comme nouveau paillage. Pour le composte, la ville de Pau recycle tous les déchets de jardins et revendent du composte en attendant que je me procure mon propre composteur.

  • despres

    bonjour ,j’ai des fraisiers qui sont pailles d’une toile ,j’ai les fruits des fraisiers qui tombent avant quelle murissent parfois les tiges sont coupées merci pour votre réponse cordialement

  • Nommé

    Bonjour j ai mis de la toile de paillage car j avais mis une bonne couche de paille et toute les mauvaise herbe ont repoussé j étais dégoûter et découragé donc j ai mis de toile mais pas tout le jardin et si je met du compost sous la toile ça irait ou pas .pas facile le jardinage en plus ça fait 2 années que je plante des melons concombre et j ai l impression que il y a des bêtes qui mangent les racine donc c est embêtant merci de vos conseilles cdt

    • Nommé

      J ai aussi des roseaux comme des bambous des racines très très longue ,comment faire pour m en débarrasser est ce qu une bâche noir peut les tuer?cdt

    • Christian Auteur du billet

      Pour un bon paillage, il ne faut pas forcement que de la « paille ». Vous pouvez (et devez) mettre d’autres matières organiques bien plus occultant que la paille comme par exemple des feuilles mortes, du broyat vert, etc. Il faut penser aussi à renouveler constamment ce paillage, au fur à mesure qu’il se dégrade. De cette manière votre sol sera toujours bien couvert et très peu d »herbes passeront au travers.
      Bien entendu, mettre du compost sous les toiles de paillage, c’est une très bonne idée.

  • Ian

    Bonjour Christian,
    Je suis d’accord avec toi qu’il faut s’assurer de bien nourrir le sol pour le maintenir en santé. Depuis plus de 7 ans j’utilise au jardin la toile tissée pour faire pousser mes légumes et mes arbustes. j’obtiens d’excellents résultats, je contrôle les mauvaises herbes indésirables, je maintiens un sol humide et je protége mes milliers de travailleurs des prédateurs extérieurs. L’erreur que bien des gens font est de ne pas nourrir les habitants du sol adéquatement. Avant d’installer une toile de paillage, je m’assure qu’il est suffissament de matières organiques tel que des feuilles, des branches, du brf et du compost frais avant de recouvrir. Ne pas respecter ceci met en danger les organismes vivants du sol. De plus, je nourris régulièrement mes travailleurs du sol pour les maintenir en santé grâce ou ouverture que j’ai dans la toile.

  • Bonvin

    Bonjour,

    Merci pour l’article. Après avoir parcouru en vitesse les commentaires, si j’ai bien compris.

    Si je désire mettre contre la mauvaise herbe pour mon potager de mai à septembre et que par la suite je l’enlève de octobre à mars il n’aura pas de soucis donc ?

    Merci d’avance c’est vrai qu’entre mon travail mon sport le temps pour la mauvaise herbe et difficile…